Conférence générale de la diaspora africaine en Europe en décembre

Tripoli- Libye (PANA) -- Les participants à un atelier à Tripoli sur "la diaspora africaine en Europe" envisagent d'organiser du 11 au 13 décembre prochains, dans la capitale libyenne, une conférence générale devant regrouper le tissu associatif des émigrés africains sur le continent européen.
Cette décision a été prise à l'issue de cette rencontre organisée les 8 et 9 mai courant à Tripoli, en vue de faciliter l'émergence de la diaspora considérée comme la sixième région d'Afrique et comme force motrice susceptible de servir le développement et l'intégration du continent africain.
Les participants comptent précéder cette rencontre d'une série de 9 ateliers préparatoires au niveau de certaines villes européennes: le 19 juin à Paris, le 26 juin à Londres, le 17 juillet à Turin, le 24 juillet à Bonn, le 31 juillet à Oslo et Stockholm, le 7 août à Lisbonne, le 11 septembre à Bruxelles, le 10 octobre à Madrid et le 30 octobre à Sofia.
La rencontre de Tripoli initiée sur le thème "Une vie digne en Europe ou un retour béni en Afrique", a mis l'accent sur la nécessité d'organiser cette force sociale, politique et économique que représente la diaspora à travers la formation d'une commission de recensement des émigrés africains en Europe.
S'y ajouterait leur classification selon qu'ils soient des émigrés légaux ou clandestins en fonction d'un questionnaire élaboré par les participants à cet atelier et qui sera mis en ligne à travers un site Internet qui aura été créé en tant que moyen de contact entre émigrés africains en Europe.
Le conclave de Tripoli a plaidé aussi pour la création d'organisations civiles et des associations dûment autorisées en vue de peser sur la vie politique, sociale et économique en Europe et pour leur regroupement au sein d'une Union générale au niveau des pays de l'Union européenne (UE).
Le rôle des médias africains dans l'ancrage et la préservation de la culture africaine sur le vieux continent ainsi que pour accompagner et rendre compte des préoccupations et activités des émigrés en vue de favoriser le contact entre eux a été souligné lors de cet atelier.
Les recommandations ont mis l'accent également sur la nécessité de la mise en place d'un plan assurant un contact permanent entre les émigrés africains en vue de la construction d'une entité africaine en Europe.
Cette entité devrait protéger leurs droits et assurer leur intégration totale dans les communautés européennes du point de vue social, politique et économique tout en préservant l'identité africaine, la langue et la culture.
Les résolutions ont préconisé un plus grand intérêt à la jeunesse africaine émigrée en Europe à travers la création d'une organisation qui leur est spécifique parrainant leurs affaires, intégrant leurs activités et ouvrant les opportunités à leur créativité et à leurs aspirations.
Il en est de même pour la femme africaine émigrée pour qui un résolution demande d'?uvrer pour lui assurer une source de revenus dans les pays d'accueil, tandis qu'une autre recommandation plaide pour la mise en place de programmes ciblant les enfants africains émigrés et destinés à les former sur l'amour et la fidélité au continent africain.
Par ailleurs, l'atelier de Tripoli a recommandé la création d'un forum euro- africain de dialogue dans le but de jeter les passerelles de la coopération et de la solidarité entre les peuples des deux continents.

14 مايو 2010 12:28:00




xhtml CSS