Conditions spéciales pour les investisseurs de la diaspora à Praia

Praia- Cap-Vert (PANA) -- Le Conseil des ministres du Cap-Vert a approuvé une proposition de loi portant statut de l'investisseur immigrant, un document qui prévoit la création de conditions spéciales d'investissement dans l'archipel pour les Cap-verdiens résidant à l'étranger, a-t-on appris vendredi à Praia de source officielle.
Avec cette mesure, le gouvernement espère voir augmenter l'importance et le poids dans l'économie cap-verdienne de la diaspora jusqu'à présent limitée pratiquement à envoyer des devises aux parents et pour des investissements immobiliers.
Les ressources financières et d'autres envois par les immigrants exercent un rôle déterminant dans l'équilibre de la balance commerciale de l'archipel.
L'an dernier, près de 80 millions d'euros sont entrés dans le pays, représentant 10,3% du Produit intérieur brut (PIB).
Selon un rapport de la Banque du Cap-Vert (BCV), les transferts d'argent faits par les immigrants en 2004 ont connu globalement une hausse de 11,2%, soit 9,7% en devises et 20,5% en biens.
La BCV a indiqué que l'évolution des transferts d'argent moins important que l'envoi des biens, "pourrait être, dans une large mesure, en rapport avec l'évolution du change du dollar des Etats-Unis, pays où réside une importante communauté cap-verdienne".
Le Statut de l'investisseur immigrant est un instrument de plus qui rejoint d'autres initiatives prises par le gouvernement afin d'encourager la participation des Cap-verdiens à l'étranger, qui dépassent les 430.
000 habitants de l'archipel.
Les immigrants bénéficient, actuellement, d'exemption douanière à l'importation des voitures et articles d'usage domestique, ainsi que des comptes spéciaux dans les banques qui leur offrent des conditions les plus favorables afin de rentabiliser leurs épargnes.

25 septembre 2005 10:39:00




xhtml CSS