Concertations entre la RD Congo et l'Ouganda sur le lac Edouard le 18 juillet prochain

Kinshasa, RD Congo (PANA) -  La RD Congo et l’Ouganda se réuniront le 18 juillet prochain à Kasese, en Ouganda, pour des discussions sur la question du lac Edouard, et prendre des mesures pour rétablir le climat de confiance entre les exploitants de ses eaux, a annoncé vendredi à la presse, le secrétaire exécutif-adjoint du gouvernement provincial du Nord-Kivu, Muhindo Kyakwa, de retour d'une mission à Kampala.

Selon M. Muhindo,  les discussions tourneront notamment autour de la libération des pêcheurs congolais arrêtés par la Marine ougandaise sur le lac Edouard, la restitution de leurs matériels de pêche et la fin des tensions entre  l'Ouganda et les forces navales de la RD Congo.

En mi-juin dernier, rappelle-t-on, l'Association des pêcheurs de Kyavinyonge , village lacustre situé en territoire de Beni, au Nord-Kivu, avait régulièrement dénoncé des arrestations de ses membres par des patrouilles ougandaises sur le lac Édouard qui leur faisaient payer de fortes sommes avant toute libération.

Il y a huit jours, quatre militaires et trois civils ougandais avaient trouvé la mort dans des affrontements entre des patrouilles congolaises et ougandaises.

En représailles, des militaires ougandais ont tiré samedi "à bout portant"sur des pêcheurs congolais qui se trouvaient sur le lac Édouard, selon l’Association des pêcheurs de Kyavinyonge.

Dans une lettre adressée le 9 juillet dernier au président ougandais, le député congolais Muhindo Nzangi, un élu du Nord-Kivu, lui avait demandé de s'impliquer pour résoudre ce conflit qui, selon lui, risque d'avoir des conséquences graves.

On rappelle également que des associations de pêcheurs de la RDC et de l'Ouganda ont toujours recommandé à leurs gouvernements respectifs de délimiter la frontière entre les deux pays sur le lac Edouard, en vue de mettre fin à l'insécurité qui y persiste.

D’après elles, l’application de cette recommandation permettra de mettre fin aux cas récurrents d'arrestation de pêcheurs opérant sur le lac Edouard par des forces de l'ordre des deux pays.

Au-delà de cette demande, elles ont aussi souligné la nécessité de la mise en place d'un cadre d'échange et de concertation permanent des pêcheurs des deux pays.
-0- PANA KON/JSG/SOC 14juil2018

14 juillet 2018 09:28:43




xhtml CSS