Colette Houéto limogée pour avoir imposé son directeur de Cabinet

Cotonou- Bénin (PANA) -- L'ex-ministre béninoise des Enseignements primaire et secondaire, Mme Colette Houéto a été limogée pour avoir voulu imposer son directeur de Cabinet, Pierre Mètinhoué, démis du reste en temps qu'elle, a révélé, mercredi à la PANA, une source proche de la présidence de la République béninoise sous le sceau de l'anonymat.
Selon cette source, Mme Houéto a nommé Pierre Mètinhoué au poste de directeur de Cabinet contre le gré du chef de l'Etat qui avait observé certaines réserves, violant ainsi la charte du gouvernement dont les dispositions mettent l'accent sur la cohésion de l'équipe gouvernementale et le respect de l'autorité de l'Etat.
"Cette décision de Mme Houéto frise une remise en cause de l'autorité du président de la République et, partant, de l'autorité de l'Etat", a indiqué la source, précisant que "des informations récentes ont prouvé la véracité des réserves émises par le chef de l'Etat".
Du côté de la désormais ex-ministre des Enseignements primaire et secondaire, on indique que Mme Houéto a été limogée non pas pour incompétence, mais "pour son indépendance d'esprit et sa fermeté".
"Les réserves émises sur la personne de M.
Mètinhoué ne portent ni sur sa compétence ni sur sa moralité", a avancé un proche collaborateur de Mme Houéto, qui a indiqué que celle-ci a été "victime de la mafia du palais qui cultive le culte de la personnalité".
On reprocherait à Mme Houéto de n'avoir pas sanctionné son directeur de Cabinet qui l'a publiquement remerciée de l'avoir nommé "contre vents et marrées", s'est insurgée cette source, précisant que Mme Houéto est "sereine" et n'a rien à se reprocher.
"Ce n'est pas à 67 ans qu'on apprend à faire la courbette", aurait souvent l'habitude de dire cette enseignante à la retraite à qui il est souvent reproché sa trop grande indépendance d'esprit.
Selon un communiqué de la présidence de la République, dont la PANA a obtenu copie mercredi, Mme Colette Houéto et son directeur de Cabinet ont été limogés de leurs postes pour "préserver la cohésion de l'équipe gouvernementale".
Nommée le 8 avril dernier lors de la formation du premier gouvernement du président Boni Yayi, Mme Houéto est remplacée par Mme Evelyne Sossouhounto-Kaneho, inspectrice de l'Enseignement secondaire, précédemment en service à la Direction de l'Inspection pédagogique.

16 Agosto 2006 12:06:00




xhtml CSS