Célébration ce mardi en différé au Burkina Faso de la 28ème Journée mondiale de lutte contre le SIDA

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le Burkina Faso célèbre ce mardi en différé la 28ème Journée mondiale de lutte contre le SIDA à Ouargaye (centre-est), alors que le pays a connu ces dix dernières années une baisse du taux de prévalence de la pandémie.

Cette manifestation, initialement prévue pour le 1er décembre, avait été reportée en raison de l’organisation du double scrutin présidentiel et législatif du 29 novembre dernier au Burkina Faso, où selon les spécialistes, le taux de prévalence du SIDA est passé de 7,17 pc en 1997 à 0,92 pc en 2014.

Pourtant le Réseau africain jeunesse santé et développement au Burkina Faso (RAJS/BF) a  attiré l’attention des autorités, le 8 décembre dernier, sur le risque de recrudescence de cette pandémie si rien n’était fait.

Selon les acteurs de la lutte contre le SIDA au Burkina Faso, pour l’année 2014, les ressources allouées aux structures communautaires pour la lutte contre le VIH ont été revues à la baisse, notamment la réduction des financements de certaines agences des Nations unies en matière de santé des populations et l’arrêt de financement des bilatéraux.

Le RAJS/BF a expliqué que le Burkina Faso devrait travailler à éviter à tout prix un désastre sanitaire dans ce pays où les moins de 35 ans représentent environ 80 pc de la population
-0- PANA NDT/JSG/IBA 15déc2015

15 décembre 2015 11:09:05




xhtml CSS