Campagne sur l'entreprenariat des jeunes ruraux du Cameroun

Yaoundé- Cameroun (PANA) -- Quelque 200 personnes représentant une cinquantaine d'organisations, participeront, mercredi dans la capitale camerounaise, Yaoundé, au lancement d'une campagne nationale de sensibilisation des organisations rurales de jeunesse liée à la société de l'information, a appris la PANA de source officielle.
Placée sous la houlette de l'Organisation non-gouvernementale (ONG) Ingénieurs sans frontières (ISF), avec l'appui de la Francophonie, cette activité se propose d'accroître les capacités des organisations de jeunesse contribuant à l'émergence de la jeunesse rurale, à travers la facilitation de l'accès et de l'échange d'informations en matière de promotion d'innovations entrepreunariales par cette catégorie de personnes, a-t-on précisé de même source.
Cette campagne concerne particulièrement les organisations de jeunes ayant moins de 30 ans d'existence et établies en zone rurale, ainsi que d'autres regroupements axant leurs actions sur les Technologies de l'information et de la communication (TIC).
Selon la chargée de la communication et de la coopération d'ISF, Elisabeth Kihel Basemeg, cette campagne gratuite vise avant tout à promouvoir les échanges et les activités des jeunes entrepreneurs, mais aussi à fournir une formation de base aux TIC et à l'achat en ligne.
Trois phases principales constitueront les activités de cette campagne, à savoir l'information et la diffusion d'éléments liés à la deuxième phase du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI), qui se tiendra à Tunis en novembre prochain, un concours d'art et de littérature sur la jeunesse, des conférences orientées sur des échanges d'expériences pratiques débouchant sur un plan d'actions réalisables par les jeunes eux-mêmes.
Il est aussi prévu l'organisation d'émissions radio et télé qui examineront les questions d'intérêt mutuel concernant le renforcement des capacités sous forme d'atelier de concertation.
La campagne, a indiqué Elisabeth Kihel Basemeg à la PANA, se propose de recueillir des questions et des préoccupations du public, en vue d'élaborer des termes de référence à soumettre au SMSI.
Interrogée par la PANA sur la difficulté des jeunes ruraux à accéder à l'énergie électrique, au téléphone et à l'outil informatique, Mme Basemeg a annoncé la mise en place prochaine par l'ONG de systèmes d'information ("Infopoles"), à travers lesquels ces personnes des zones reculées du Cameroun pourront échanger avec les acteurs du développement.
ISF compte également mener un plaidoyer en direction des pouvoirs publics et des partenaires au développement, pour l'obtention de financements en faveur des groupes organisés et actifs.

04 Outubro 2005 16:00:00




xhtml CSS