Campagne pour combattre la corruption des journalistes au Rwanda

Kigali- Rwanda (PANA) -- L'organe de régulation des médias au Rwanda a décidé de combattre vigoureusement la corruption des journalistes qui nuit gravement à l'image de la corporation, a constaté la PANA.
Le secrétaire exécutif du Haut conseil de la Communication du Rwanda (HCM), Patrice Mulama, a préconisé mercredi des mesures "urgentes" pour décourager la pratique des journalistes consistant à réclamer des perdiem à des institutions tant publiques que privées pour la couverture des évènements qu'elles organisent.
"Nous allons lancer une campagne (de sensibilisation) auprès des institutions concernées dans la ville de Kigali où le phénomène s'est notamment fait remarquer", a annoncé M.
Mulama.
Il a expliqué que cette campagne visait à "combattre" la corruption parmi certains journalistes travaillant pour les organes de presse locaux qui exigent des perdiem en échange d'articles à publier lors de la couverture d'ateliers et de conférences à Kigali notamment.
"De telles actions compromettent le professionnalisme et la qualité des journalistes rwandais", a-t-il noté.
Il y a une semaine, des journalistes rwandais travaillant pour les organes de presse privés pour la plupart ont mis sur pied une association avec pour mission lutter contre la corruption dans ce pays d'Afrique centrale.
En novembre 2009, rappelle-t-on, un fonctionnaire, agent comptable, avait été arrêté et mis en détention pour le détournement de l'argent qui devait servir à payer des journalistes qui avaient couvert une conférence de presse animée par le ministère de la Fonction publique.

30 septembre 2010 10:50:00




xhtml CSS