Burundi: l'unique stade de football agréé par la FIFA fermé temporairement aux compétitions

Bujumbura, Burundi (PANA) - Les matches du week-end, comptant pour les 16èmes de finale de la « Coupe du Président », se sont tous déroulés à l’intérieur du pays pour cause de travaux d’extension et de rénovation du « Stade Prince Louis Rwagasore » de Bujumbura, le seul agréé par la Fédération internationale de football association (FIFA), dans la capitale burundaise, a-t-on appris dimanche, de source sportive.

La décision du comité exécutif de la Fédération de football du Burundi (Ffb) bouleverse les plans de quelque 65 clubs professionnels et amateurs engagés dans l’édition 2018 de la Coupe du président ainsi que ceux qui participent à la « Primus ligue », à la Ligue nationale B, à  la Super coupe et au football féminin.

Le vieux stade des années 1960 portait de moins en moins élégamment le nom du héros de l’indépendance nationale, le Prince Louis Rwagasore.

Située en pleine centre-ville de Bujumbura, à un jet de pierre du siège de la Présidence de la République, l'arène de 22.000 places à découvert, en grande partie, sur fond de pelouse synthétique, était également couru par les organisateurs des grandes fêtes nationales.

Le stade va faire peau neuve sur quelques bons et mauvais souvenirs récents dont la qualification de « Olympique star » du Burundi face « Etoile filante » de Ouagadougou aux préliminaires de la Coupe de la Confédération africaine de football.

Le match aller du 11 février dernier, à Bujumbura, avait pris fin sur un score vierge (0-0) avant que, à l’aller, Olympique star ne réalise l’exploit de battre Etoile filante à domicile (1-0).

Au tour suivant, Olympique star va croiser le fer avec Hilal Obied du Soudan, mardi, cette fois, au stade « Rukundo » (Amitié, en langue nationale) de Ngozi, à une centaine de kilomètres au nord de Bujumbura, la capitale burundaise.

Au chapitre de mauvais souvenirs pour le public sportif de Bujumbura, le dernier match retour avait vu l’élimination surprise du club burundais de « Lydia Ludic » face à «Rayon sports» du Rwanda (0-1), dans le cadre des préliminaires de la "Ligue des champions africaine" 2018.

Lydia Ludic avait gagné à l’aller (1-0) à Kigali, la capitale rwandaise, ce qui a suscité des soupçons dans les milieux sportifs, y compris du côté de la Confédération africaine de football ayant décidé d’une enquête sur les allégations de « trucage » du match numéro 54 de la Ligue des champions de la CAF 2018.

Le public sportif de l’intérieur du pays va se régaler, à son tour, d’un grand évènement footballistique de l’année, parrainé par le «Council for East and Central Africa Football Associations (Ccecafa, Confédération d'Afrique centrale et de l'Est).

Le prochain tournoi des jeunes de moins de 17 ans sera organisé par le «Council for East and Central Africa Football Associations (Cecafa, Confédération d'Afrique centrale et de l'Est), du 1er au 15 avril prochain, au Burundi.

C’est au terme d’une récente visite d’inspection du Secrétaire général du Cecafa, Nicolas Musonye que les stades de Ngozi (nord, 6.000 places), Gitega (centre, 16.000) et Muyinga (nord-est, 4.200) ont été retenus pour abriter le tournoi.

Des jeunes du Burundi, du Rwanda, de l’Ouganda, du Kenya, de la Tanzanie, de Zanzibar, de la Somalie, de Djibouti, de l’Erythrée, de l’Ethiopie, du Soudan et du Soudan du Sud sont en principe attendus à ce tournoi du Cecafa.
-0- PANA FB/BEH/IBA 04mars2018






04 mars 2018 13:03:16




xhtml CSS