Burkina Faso : Pas de réjouissance populaire lors de la célébration de la Journée de la Femme

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - La Journée internationale de la Femme prévue pour jeudi prochain sera célébrée au Burkina Faso "dans la sobriété» et «sans réjouissance populaire» à cause de la double attaque terroriste qui a endeuillée le pays, a annoncé, lundi, la ministre de la Femme, Laurence Ilboudo/Marshall.

La commémoration du 08 mars se tient dans un contexte marqué par la double attaque terroriste qui a fait, vendredi dernier, 16 morts dont huit soldats burkinabè et plus de 80 blessés.

De ce fait, le ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille invite les populations burkinabè à célébrer cette journée dans la sobriété et le recueillement.

«Le ministère appelle vivement les femmes à la retenue et à surseoir aux regroupements festifs et autres manifestations de réjouissance populaire, et ce, sur toute l'étendue du territoire national», souligne un communiqué.

En solidarité avec les familles éplorées, la ministre invite les femmes à porter un signe distinctif (foulard, écharpe ou bandeau de couleur noire) lors des activités commémoratives.

Par ailleurs, les promoteurs de spectacles et d'événements de distraction de tout genre, relatifs à la célébration du 08 mars sont invités à respecter scrupuleusement cette consigne, prévient le texte.

Trois jours après la double attaque, les présidents nigériens Mahamadou Issoufou, président du G5 Sahel et son homologue togolais, Faure Gnassingbé, par ailleurs président en exercice de la CEDEAO sont arrivés, ce lundi, aux environs de 10 heures 30 (locales) à Ouagadougou.
-0- PANA NDT/IS/IBA 05mars2018


05 mars 2018 14:54:05




xhtml CSS