Burkina Faso : François Compaoré s’oppose à son extradition depuis la France

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - François Compaoré, frère cadet de l’ex-président burkinabé, Blaise Compaoré, inculpé dans le dossier de l’assassinat du journaliste d’investigation, Norbert Zongo, s’est opposé mercredi à son extradition alors qu’il comparaissait devant la Chambre du contrôle de l’instruction de la Cour d’appel de Paris, a annoncé le ministère burkinabé de la Justice.

"A la question de savoir, comme la procédure l’exige, s’il consentait à être remis aux autorités judiciaires du Burkina Faso pour y être jugé, Paul François Compaoré a répondu par la négative. Le dossier a alors été renvoyé au 07 mars 2018 pour être plaidé au fond et la Chambre du contrôle de l’instruction rendra sa décision après cette audience", a annoncé le ministère burkinabé de la Justice dans un communiqué.

Alors qu’il enquêtait sur une affaire impliquant François Compaoré, frère cadet de l’ex-président, Blaise Compaoré, alors au pouvoir, Norbert Zongo a été retrouvé mort calciné, le 13 décembre 1998, avec trois de ses compagnons.

19 ans après, la justice n’a toujours pas été rendue. Le dossier était en souffrance sous le règne de Blaise Compaoré, mais les autorités de la transition politique de 2015 ont relancé le processus et un mandat d’arrêt international a été lancé contre François Compaoré depuis mai 2017.

C’est ainsi que, le 29 octobre dernier, François Compaoré sera arrêté à l’aéroport Roissy Charles de De Gaulle en France, puis placé sous contrôle judiciaire.
-0- PANA NDT/TBM/SOC 13déc2017

13 décembre 2017 21:16:38




xhtml CSS