Burkina : une cellule d’urgence médico-psychologique mise en place après les attaques de Ouagadougou

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Un dispositif de prise en charge gratuite des blessés a été mis en place par le ministère burkinabè de la Santé après la double attaque terroriste contre l’ambassade de France et l’état-major, a annoncé le ministère burkinabè de la Santé.

Au total, 16 personnes ont été tuées, soit huit soldats burkinabè et huit assaillants, alors que 80 personnes ont été blessées.

« Le ministère de la Santé porte à la connaissance de la population que suite aux attentats terroristes survenus dans notre capitale dans la matinée du 2 mars 2018, le Gouvernement a mis en place un dispositif de prise en charge gratuite des victimes blessées », lit-on dans le communiqué.

Le ministère de la Santé invite par conséquent toute personne ayant subi des blessures de quelle que nature que ce soit, à se rendre dans les Chu de Ouagadougou pour les soins appropriés.

Il informe, par ailleurs, la population qu’une cellule d’urgence médico-psychologique a été mise en place pour l’accompagnement psychologique de toutes les victimes dans la salle de conférence du service de psychiatrie du Chu Yalgado Ouédraogo.
-0-PANA NDT/BEH/IBA 04mars2018

04 mars 2018 10:08:12




xhtml CSS