Burkina : fin du bras de fer entre gouvernement et syndicats de l’éducation

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le gouvernement burkinabè et les syndicats de l’éducation sont parvenus, tôt ce dimanche, à un accord permettant de lever le mot d’ordre de grève de plusieurs mois qui avaient mis à mal le système éducatif du pays.

« Le gouvernement est soulagé. Tout le peuple burkinabè est soulagé par l’accord conclu avec la coordination des syndicats de l’éducation », a déclaré à la presse, le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, à l’issue de la signature de l’accord intervenue dimanche aux environs de 00H00.

« Nous espérons que dès lundi, nos enfants pourront retrouver le chemin de l’école dans la sérénité », a-t-il ajouté.

Pour le coordonnateur et porte-parole de la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (Cnse), Wend-Yam Zongo, « les choses ont bougé et les différents points ont connu une évolution ».

Même si les syndicats de sont pas « pas satisfaits à 100% », M. Zongo a rassuré que « tous les mots d’ordre ont été levés (...) ».

Depuis octobre 2017, les syndicats de l’enseignement avaient déserté les classes pour exiger de meilleures conditions de vie et de travail. Cet accord, dont le contenu n’est pas encore dévoilé, permettra au pays d’échapper à une année blanche, selon les observateurs.

Les syndicats ont promis de rencontrer leurs bases avant de communiquer sur les points consignés dans le document signé.
-0-PANA NDT/BEH/SC 28jan2018


28 يناير 2018 09:59:03




xhtml CSS