Burkina : des démarches entreprises pour la réouverture d’un tribunal fermé dans le nord (magistrats)

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Les magistrats burkinabè ont entamé des démarches auprès du Président Roch Marc Christian Kaboré pour qu’il milite en faveur de la réouverture du tribunal de grande instance de Djibo (nord) déserté par les acteurs de la justice à cause du terrorisme.

« Le Conseil a déploré la situation et a suggéré que des démarches soient entreprises auprès du Président du Faso, garant de l’indépendance du pouvoir judiciaire, pour une recherche de solutions au problème sécuritaire du palais et trouver des réponses aux multiples conséquences que cette fermeture pourrait engendrer », ont annoncé les magistrats lundi dans un communiqué.

Après la fermeture de plus de 200 écoles mettant dans la rue plus de 20.000 enfants, c’était lundi, le tour des acteurs de la Justice de déserter le nord du Burkina Faso où les attaques terroristes sont quasi-quotidiennes.

Pour les magistrats, c’est « l’absence de dispositif sécuritaire idoine qui a conduit le personnel en fonction dans ce tribunal à quitter ladite localité ».

Le Conseil Supérieur de la Magistrature a annoncé qu’il a mis en demeure les magistrats qui refusent de résider à l’est du pays également en proie à des attaques terroristes « de respecter l’obligation de résidence qui leur incombe ».

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC, opposition) a déploré vendredi dans un communiqué, la fermeture du tribunal et d’autres services publics dans le Sahel du Burkina Faso à cause des actes terroristes, rappelle-t-on.
-0-PANA DNT/BEH/SOC 30avr2018

30 avril 2018 19:41:13




xhtml CSS