Buhari qualifie l'enlèvement des écolières de Dapchi de "catastrophe nationale"

Abuja, Nigeria (PANA) – Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a présenté ses excuses au peuple nigérian vendredi, suite à l'enlèvement des écolières du Collège technique national des filles de Dapchi, (Government Girls Technical College) dans l’État de Yobe, situé dans le nord-est du Nigeria et a donné l'assurance aux familles des files enlevées que tous les efforts seront déployés pour les retrouver saines et sauves et les ramener chez elles.

Le Président Buhari a qualifié cet enlèvement de “catastrophe nationale”.

Les autorités locales sont sans nouvelles de plus de 94 écolières suite à l'assaut donné lundi soir par les insurgés de Boko Haram sur ce collège pour enlever un grand nombre d'écolières.

Le porte-parole de la Présidence, Mallam Garba Shehu, a repris les propos du Président Buhari dans un communiqué affirmant que : “Lorsque j'ai été infirmé de cette attaque menée contre le collège et le fait que les autorités locales étaient sans nouvelles, j'ai immédiatement dépêché une délégation de haut niveau pour une mission de recherches dans la ville. J'ai également instruit les forces de sécurité à se déployer largement et à ne ménager aucun effort pour retrouver les filles et les rendre saines et sauves à leurs familles, arrêter leurs auteurs et les traduire en justice.

“Le pays tout entier est solidaire avec les familles des filles, le gouvernement et le peuple de l’État de Yobe. C'est une catastrophe nationale. Nous regrettons le fait que cela ait pu se produire et nous partageons votre peine. Nous prions pour que nos vaillantes forces armées retrouvent vos filles et vous les rendent saines et sauves.

“Notre gouvernement va déployer davantage de troupes et d'avions de surveillance pour contrôler 24 heures sur 24 tous les mouvements sur l'ensemble du territoire dans l'espoir de retrouver les filles enlevées”.
-0- PANA MON/AR/ASA/BEH/SOC 23fév2018

23 février 2018 21:25:24




xhtml CSS