Buhari affirme que Nigeria n'est pas prêt pour une monnaie unique en Afrique de l'ouest

Abuja, Nigeria (PANA) – Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a exhorté mardi les pays membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) á avancer avec prudence dans leur volonté d'établir une  monnaie unique dans la sous-région d'ici 2020.

Le président Buhari s'adressait à la 4ème réunion du groupe de réflexion présidentiel Task Force sur le programme monétaire de la CEDEAO, qui se déroule à Niamey, au Niger.

Il a attiré l'attention des pays membres de la CEDEAO sur les problèmes rencontrés par l'Union européenne pour atteindre le même objectif.

Selon lui, les fondamentaux économiques nécessaires au sein des pays continuent d'être différents au fil des années, ce qui rend plus difficile la réalisation du projet d'ici 2020.

“Le Nigeria conseille que nous y allions de manière prudente avec un programme d'intégration qui prend en compte les préoccupations ci-dessus et les leçons tirées en ce moment sur l'expérience de l'Union européenne. A cette fin, le Nigeria met en garde contre toute position voulant une approche rapide en faveur de la monnaie unique tout en négligeant les fondamentaux, entre autres questions  pertinentes”, a déclaré le président Buhari, au cours de la réunion.

Le président nigérian a souligné que certains des obstacles à la réalisation de la feuille de route pour la mise en œuvre de la monnaie unique incluent des fondamentaux macro–économiques différents et incertains de plusieurs pays et le ciblage irréaliste de l'inflation basé sur un régime flexible du taux de change.

Déclarant que l'inconsistance du programme de coopération monétaire africaine constitue un autre obstacle à la réalisation de la feuille de route, le président Buhari a affirmé que les questions locales dans les pays membres de la CEDEAO relatifs à leurs Constitutions continuent d'affecter le cadre pour la mise en oeuvre de la monnaie unique dans la sous-région.

Il a souligné que la Commission de la CEDEAO avait ancré sa poursuite du nouvel élan vers l'intégration monétaire à  l'information présentée aux chefs d'Etat, qui était la base pour leurs recommandations.

“Nous sommes préoccupés par le fait que nous n'ayons pas bien articulé et analysé une vision détaillée de l'état de préparation des pays pris dans leur individualité pour l'intégration monétaire au sein de la CEDEAO d'ici 2020", a-t-il indiqué.

Buhari a suggéré une révision exhaustive de la feuille de route de convergence et une constitution d'un comité d'experts pour que chacun des secteurs vienne avec un échéancier acceptable, un coût défini et des sources de financement identifiés.

Les pays membres du groupe de réflexion de la CEDEAO sur la monnaie unique sont le ‎Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Niger.
-0- PANA MON/AR/ASA/TBM/SOC  24oct2017

24 octobre 2017 21:02:21




xhtml CSS