Brazzaville et Kinshasa scellent une lutte concertée contre le SIDA

Brazzaville- Congo (PANA) -- Les associations de lutte contre le VIH/SIDA du Congo et de la République Démocratique du Congo (RDC) se sont engagées jeudi à Brazzaville à conjuguer leurs actions de lutte contre la pandémie, a annoncé vendredi une source proche du ministère congolais de la Santé.
Une convention de jumelage a été paraphée entre l’Association des jeunes séropositifs du Congo (AJPC), l’Association Femme Plus du Congo (AFPC), et Femme plus (FP) et Jardin d’espérance pour les enfants (JADE) de la RDC.
"Cette initiative première en son genre augure une ère nouvelle et devrait avoir la chance de réussir pour permettre à d’autres associations de notre sous-région de s’en inspirer dans l’intérêt de nos populations", a souhaité la directrice nationale de Femme plus, Bernadette Mulelebwe.
Le partenariat scellé par les quatre associations permettra de renforcer la promotion du dépistage du VIH sur les deux rives du fleuve Congo, d’assurer une meilleure qualité des services, de mener conjointement le plaidoyer auprès des décideurs, des partenaires internationaux et locaux, selon le texte de la convention.
Le préfet de Brazzaville, le général Benoît Moundélé-Ngollo, président de l’Unité départementale de lutte contre le SIDA (UDLS), a salué cette initiative et encouragé les différentes ONG partenaires à poursuivre et à amplifier cette action.
Selon la présidente du Réseau national des associations des séropositifs du Congo (RENAPC), Valérie Maba, la réflexion de travailler ensemble résultait du constat selon lequel les deux pays connaissent les mêmes problèmes : le taux de migration élevé et incontrôlé entre les deux rives du fleuve Congo.

16 janvier 2009 10:58:00




xhtml CSS