Boni Yayi annonce un sommet à N'djamena sur la crise ivoirienne

Brazzaville, Congo (PANA) - Le chef de l'Etat béninois, Thomas Boni Yayi, un des émissaires de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sur la crise ivoirienne, a annoncé dimanche à la presse à Brazzaville la tenue d'un sommet à N'djamena en début de semaine pour trouver une solution à l'impasse politique dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

"Je suis sûr que nous allons nous retrouver à N'djamena au Tchad, demain (lundi)  ou après demain (mardi) et les chefs d'Etat vont discuter. Ils ne vont pas décevoir ce continent africain qui attend beaucoup de la paix'', a annoncé M. Yayi.

''Nous vivons d'espoir et nous avons l'espoir que ce dossier de la Côte d'Ivoire sera dénoué dans la paix'', a-t-il ajouté devant les journalistes à l'aéroport de Maya-Maya.

Il a également affirmé être 'venu rendre compte à un "aîné et sage'' en la personne du chef de l'Etat congolais Denis Sassou Ngesso de sa mission de médiation en Côte d'Ivoire, où les deux candidats au second tour de la présidentielle du 28 novembre dernier, le chef de l'Etat sortant Laurent Gbagbo et l'ancien Premier ministre Alassane Ouattara se sont déclarés vainqueur du scrutin et ont formé chacun son gouvernement.

Fin décembre 2010 et le 3 janvier, le président du Bénin, ses homologues du Cap Vert Pedro Pires et de Sierra Leono Ernest Koroma, mandatés par la CEDEAO, avaient conduit deux missions de médiation à Abidjan qui n'ont pas abouti.

''Dans le document que nous avons remis au président Laurent Gbagbo figure l'assurance ou la recommandation de l'emmener à céder le pouvoir; ceci dans la paix et la sérénité. Autrement, la CEDEAO se donnerait des moyens appropriés pour que la passation du pouvoir se fasse'', a révélé le président béninois.

''Je dois dire que tout le monde souhaite que ce dossier se dénoue dans la paix et la CEDEAO estime aujourd'hui que le moment est venu d'aller vers nos chers (aînés) des autres sous-régions pour voir concrètement comment examiner ce dossier'', a poursuivi M. Yayi.

Au terme de la présidentielle du 28 novembre, la Côte d'Ivoire se retrouve avec deux présidents: Laurent Gbagbo proclamé par le Conseil constitutionnel et Alasane Ouattara reconnu vainqueur par la Commission électorale indépendante (CEI) et la quasi-totalité de la communauté internationale.

-0- PANA MB/TBM 09jan2011

09 janvier 2011 19:19:25




xhtml CSS