Bio-express de Nguza Karl I Bond

Dakar- Sénégal (PANA) -- Jean de Dieu Nguza Karl I Bond, décédé dimanche à Kinshasa à l'âge de 65 ans des suites d'une longue maladie, était à ses débuts dans la politique l'un des militants de première heure du Mouvement populaire de la révolution (MPR) dont l'ancien président Mobutu était le fondateur.
Il fut ambassadeur puis ministre des Affaires étrangères, membre du Bureau et du Comité central du Parti-Etat avant de tomber en disgrâce en 1978, accusé par le général Mobutu de la haute trahison et d'intelligence avec l'ennemi, lors de la première guerre de son Shaba natal, entre mai et juillet 1977.
Condamné à mort par la Cour de sûreté de l'Etat puis gracié en 1979, il fut nommé, après sa sortie de prison, Premier commissaire d'Etat en 1980, poste dont il démissionnera quelques mois plus tard pour prendre le chemin de l'exil.
Nguza Karl I Bond fera de nouveau la paix avec Mobutu qui lui confiera le poste d'ambassadeur à Washington, puis de ministre des Affaires étrangères, avant de finir comme membre du Comité central du MPR à l'avènement de la démocratisation.
A la faveur de la période de transition, il créa le Parti des républicains indépendants qui fusionna avec le mouvement FENADEC pour donner naissance à l'Union des fédéralistes et Républicains indépendants (UFERI).
A la veille de l'ouverture des travaux de la Conférence nationale souveraine, en juillet 1991, il devint un des pères fondateurs de l'Union sacrée de l'opposition radicale (USOR).
Suite aux secondes négociations entre le régime Mobutu et l'Opposition, supervisées en novembre 1991 par Me Abdoulaye Wade (alors membre de l'opposition sénégalaise), Nguza devint Premier ministre, poste auquel il sera remplacé en août 1992 par Etienne Tshisekedi.
La popularité politique de Karl I Bond sera plutôt ternie suite à l'épuration survenue au Katanga et attribuée à une de ses déclarations anti-Kasai.
Le pogrom qui s'ensuivit avec la complicité du gouverneur du Katanga, Kyungu Wa Kumwanza, a fait des centaines de morts et des dizaines de milliers de Kasaiens expulsés du Shaba.
Président du groupe parlementaire des Forces politiques du conclave (FPC) Karl I Bond dut progressivement s'éloigner de la politique depuis sa crise cardiaque en 1994 qui le contraignit à céder l'administration de l'UFERI à sa femme.
Après une longue période de traitement médicale en Afrique du Sud Nguza Karl I Bond dut se résoudre à rentrer au pays.

28 Julho 2003 13:34:00




xhtml CSS