Bientôt un réseau de communicateurs de la Cedeao sur les questions de santé

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - Le directeur général de la Santé de la Côte d’Ivoire, en compagnie de son homologue de l’Organisation ouest-africaine de la Santé (Ooas) a procédé lundi à Abidjan (Côte d’Ivoire), à l'ouverture des travaux sur la création d’un réseau de communicateurs de la Cedeao sur les questions de santé.

Durant deux jours, les participants venus des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest vont discuter sur le renforcement de la collaboration entre les responsables en charge de la communication des ministères de la Santé de la Cedeao, les professionnels des medias et l’Ooas, mais aussi de la formalisation d’un réseau de communicateurs dont l’objectif est d’assurer une interactivité efficace et pérenne entre les pays et l’Ooas.

Cela passera notamment par les chargés de communication ou d’autres professionnels du secteur qui sont intéressés par les question de santé en termes de collecte, de traitement et de diffusion d’actualités relatives à la santé dans l’espace Cedeao auprès du public.

Créée par les chefs d’Etat en 1987 et fonctionnelle depuis 2000, l’Organisation ouest-africaine de la Santé est l’unique institution de la Cedeao pour les questions de santé. La formalisation de ce réseau souhaitée par les pays et l’Ooas se justifie aussi par l’existence à l’Ooas d’une cellule communication et la présence dans les différents ministères de la Santé des pays de la Cedeao, de services en charge de la communication qui collaborent avec les médias dans la diffusion de l’information sur la santé.

Pour Dr Xavier Crespin, directeur général de l’Ooas, les dernières crises sanitaires survenues dans nos pays sont encore présentes pour illustrer la nécessité d’une collaboration permanente et efficiente avec les communicateurs pour prévenir, faire savoir et obtenir l’adhésion des populations et des gouvernants dans la gestion des problèmes de santé.

Pour lui, la réunion d’Abidjan revêt une importance particulière puisqu’elle est la résultante de celle de 2015, dont l’une des importantes recommandations est la mise en place d’un réseau ouest-africain des communicateurs de la Cedeao. Dr Crespin exhorte à faire preuve de créativité, d’attachement à cette structure qui sera mise en place à l’issue de la rencontre d’Abidjan.

Au nom de la ministre de la Santé de Côte d’Ivoire, Pr Dagnan Simplice, le directeur général de la Santé dira, à son tour, que le travail au quotidien des chargés de communication du ministère de la Santé, des membres et des chroniqueurs de la santé dans le relais et la diffusion des informations en général et singulièrement dans le domaine de la santé, joue un très grand rôle dans la sensibilisation pour un développement social basé sur les valeurs positives.

Pour Pr Dagnan Simplice, la mise en réseau des professionnels de communication de l’espace Cedeao paraît une très bonne approche dans la vison multi-sectorielle de la problématique de la santé qui, selon lui, loin de se limiter aux seuls aspects techniques et médicaux, concerne aussi d’autres spécialités.

Les responsables en charge de la communication des ministères de la Santé de la Cedeao, les professionnels des médias et la cellule communication de l’Ooas disposent d’une structure d’échanges et de diffusion d’informations.

Des informations sur les activités des ministères de la Santé des pays et celles de l’Ooas sont régulièrement diffusées sur les sites web et dans les médias des pays de la Cedeao, ainsi que sur le site web de l’Ooas.
-0- PANA PT/BEH/IBA 25oct2016

25 octobre 2016 17:00:40




xhtml CSS