Bientôt un programme de médiation culturelle dans les centres hospitaliers et carcéraux du Bénin

Cotonou, Bénin (PANA) - L’association "Igbala", spécialisée dans la production audiovisuelle et cinématographique, envisage de lancer, prochainement, un programme de médiation culturelle au profit des personnes en souffrance dans les hôpitaux, centres sociaux, d’accueil et prisons du Bénin, ont annoncé jeudi ses responsables.

Ce programme, qui a pour but de mettre l’art au service de l’épanouissement et de la réinsertion sociale des marginalisés que sont les personnes hospitalisées dans les hôpitaux, recueillies dans les centres sociaux d’accueil ou incarcérées dans les prisons au Bénin, vise, également, la construction et l’équipement d’un centre pour la gestion de cette dynamique.

Pour le président de l’association, Alfred Fadonougbo, "la médiation culturelle en milieux de soins, centres sociaux, d’accueil et en milieux carcéraux vise, avant tout, l’épanouissement des personnes en situation de souffrance, de conflit avec la société et cherche à leur offrir des moments de déconnexion avec leur train-train quotidien, qui peut constituer un véritable frein à leur équilibre et à leur réinsertion dans le tissu social".

"Faire de la médiation culturelle en ces endroits revient à mettre en rapport deux mondes a priori très différents dans leurs approches et dans leur fonctionnement: celui des artistes, d’une part et celui constitué par les professionnels de la Santé, ceux des services sociaux, ceux de la Justice et ceux de la Sécurité, d’autre part", a-t-il poursuivi.

"Les professionnels de la Santé, des services sociaux, de la Justice et de la Sécurité travaillent dans un cadre très strict, suivant des normes et moules bien déterminés, tandis que les artistes sont dans un domaine de totale liberté d’expression dans leurs approches et fonctionnement", a-t-il indiqué.
  
Animation d’ateliers artistiques, spectacles et  projections de films sont, entre autres activités, prévues dans le cadre de ce programme dont la première phase sera lancée par un atelier de théâtre au Centre national hospitalier universitaire psychiatrique (CNHUP) de Jacquot à Cotonou, le plus grand centre psychiatrique du Bénin.
-0- PANA IT/JSG/IBA 05avr2018

05 Abril 2018 11:03:27




xhtml CSS