Bientôt la première université agricole francophone africaine au Sénégal

Paris, France (PANA) – Les représentants des institutions impliquées dans le projet d’université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niass (Ussein) au Sénégal, ont dressé, jeudi à Paris, au Salon de l'Agriculture, le bilan de sa première phase de construction et présenté les étapes à venir pour une ouverture à la rentrée 2017, a appris la PANA de source officielle.

Ce projet, créée par décret du gouvernement sénégalais, le 25 janvier 2013, accueillera à terme 30.000 étudiants au sein de filières de formations diversifiées, spécialisées et professionnalisantes avec pour ambition la mise en place de la 1ère université agricole francophone destinée à former les futurs techniciens dont l’agriculture sénégalaise a besoin pour se développer.

L’aspiration de cette première université agricole francophone d’Afrique de l’Ouest, dont la première rentrée est prévue pour la fin de l’année 2017, est également de favoriser les transferts de technologies, de contribuer à la modernisation de l’agriculture familiale en s’appuyant sur les savoirs endogènes et de viser l’excellence internationale.

Agreenium, l’institut agronomique vétérinaire et forestier de France, est chargé de l’accompagnement méthodologique par un financement de 1,7 million d’euros sur 4 ans (2014-2018), destiné à apporter la méthodologie pour définir des filières de spécialisation, à faire émerger des stratégies pédagogiques innovantes, à créer un environnement recherche formation incitatif et à appuyer la mise en adéquation stratégie/gouvernance/organisation.

Par ailleurs, l’expertise de Cirad, Monpellier SupAgro et Ensfea, trois membres de Agreenium, a été mobilisée pour apporter un accompagnement pédagogique et scientifique afin de permettre aux enseignants-chercheurs de l’USSEIN de mettre en place des formations aux niveaux Licence, Master et ingénieur.
-0- PANA BM/IS/IBA 06mars2017

06 mars 2017 13:41:07




xhtml CSS