Barack Obama rend hommage à Mandela

Johannesbourg, Afrique du Sud (PANA) - L’ancien président des États-Unis, Barack Obama, a rendu hommage mardi à l’icône mondiale, Nelson Mandela, dans une allocution émouvante lors de la célébration du centième anniversaire de sa naissance.

Nelson Mandela, mort en 2013, est né le 18 juillet 1918.

S’adressant à une foule d'environ 9 mille personnes au Wanderers Stadium à Johannesburg, Obama a parlé de l'influence profonde que Mandela a eue sur sa jeune personne d'Africain-Américain.

"La lumière de Madiba a tellement brillé, même à partir de son étroite cellule de Robben Island, qu'à la fin des années 70, il a pu inspirer un jeune lycéen de l'autre coté du monde, à réexaminer ses propres priorités", a déclaré Obama, utilisant le nom de clan de Mandela.

"Il a bataillé ferme pour mettre fin à l'apartheid. A travers son sacrifice et son leadership incontesté et plus encore, à travers son exemple moral, Mandela et le mouvement qu'il a dirigé viendraient à incarner des aspirations universelles".

Le lauréat du prix Nobel a eu un impact sur l'agitation politique aux États-Unis et dans le monde, a déclaré Obama, ajoutant qu'"au moment de fêter l'anniversaire de Madiba, nous sommes maintenant à un tournant; un moment de l'histoire au cours duquel deux visions de l'avenir de l'humanité sont en compétition, pour les cœurs et les esprits des citoyens à travers le monde. Deux histoires différentes, deux récits différents sur qui nous sommes et ce que nous devrions être".

Sur une note plus légère, il a évoqué l'inclusivité et le mélange racial de l'équipe de football de la France qui a remporté la Coupe du monde FIFA 2018, déclarant : "toutes ces personnes ne ressemblent pas aux gaulois ... mais ils sont Français".

Plus tôt, l'homme d'affaires renommé, Patrice Motsepe, a déclaré que beaucoup de Sud-Africains n'ont jamais cru qu'ils pourraient vivre assez longtemps pour voir Mandela prêter serment en tant que premier chef d’État noir. Et il a ajouté que c'était particulièrement significatif quand Obama est devenu le premier président noir des États-Unis.

"La présence de chacun de vous est la preuve que l'esprit et l'héritage de Mandela sont toujours vivants", a-t-il déclaré.

La conférence annuelle est l'un des programmes phares de la Fondation Nelson Mandela pour honorer Mandela. Chaque année, depuis 2013, des leaders du monde ont soulevé des questions d'actualité affectant l'Afrique du sud, l'Afrique et le reste du monde.
-0- PANA CU/VAO/MTA/IS/SOC 17juil2018

  

17 يوليو 2018 18:12:53




xhtml CSS