Ban Ki-moon appelle à la vigilance au moment où l'Afrique de l'Ouest est déclarée exempte du virus Ebola

New York, Etats-Unis (PANA) - Au moment où l'Afrique de l'Ouest est déclarée débarrassée de la transmission du virus Ebola jeudi, de hauts responsables des Nations unies ont mis en exergue la coopération globale "extraordinaire" mise en branle pour lutter contre une épidémie qui a fait plus de 11 300 victimes et ont, en même temps, appelé à la vigilance contre de futures flambées.

"Les gouvernements auront besoin de ressources pour aider les collectivités à prévenir l'infection, détecter les cas potentiels et faire face rapidement et efficacement", a déclaré mercredi le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à une réunion informelle régulière de l'assemblée générale de l'ONU sur la reprise et la riposte contre le virus Ebola, soulignant que la communauté internationale doit tenir les promesses faites en 2015 pour soutenir les survivants en Afrique de l'Ouest.

Un communiqué de l'ONU transmis à la PANA a indiqué que la Sierra Leone a déclaré la fin de la transmission du virus Ebola le 7 novembre et la Guinée, où l'épidémie a commencé il y a deux ans, le 29 décembre; les deux pays observent maintenant une période de 90 jours d'une vigilance accrue. Le Liberia doit déclarer la fin de la récente flambée ce jeudi.

"Cela signifie que  – le 14 janvier (jeudi) - toutes les chaînes de transmission connues seront interrompues en Afrique de l'Ouest", a déclaré Ban Ki-moon. "Ces réalisations ne pourraient pas avoir lieu sans le leadership décisif des présidents et des autres autorités nationales des trois pays touchés, et l'engagement de toutes les communautés. Bien sûr, d'importants défis subsistent. Nous pouvons anticiper sur de futures flambées de fièvre Ebola dans l'année à venir ", a-t-il ajouté, notant que l'expérience du Liberia dans la lutte contre deux poussées montre la résilience et la capacité des pays affectés de réactiver des mécanismes d'intervention d'urgence et de contenir le virus.

Pour sa part, la directrice générale de l'OMS, Dr Margaret Chan, a déclaré que d'énormes progrès avaient été accomplis en vue de vaincre la plus grande, plus longue et plus complexe épidémie de l'histoire. Et avec le Liberia qui est prêt à être retiré jeudi de la liste des pays où la transmission du virus Ebola est en cours, marquant la première fois que les trois pays les plus touchés avaient enregistré 42 jours sans un cas de la maladie - le double de la période d'incubation du virus - Dr  Chan a déclaré que "cela est une réalisation monumentale".

Elle a expliqué que chaque chaîne de transmission a dû être brisée; des dizaines de milliers de contacts ont dû être surveillés. Et tandis que la vigilance et la capacité de réponse doivent être maintenues au cours de  2016, l'OMS prévoit que "tous les survivants auront éliminé le virus de leur corps à la fin de l'année".

-0- PANA MA/MTA/TB/SOC 14jan2016

14 janvier 2016 16:58:01




xhtml CSS