Bamako abrite un atelier de réflexion sur la contribution des confessions religieuses en faveur des enfants

Bamako, Mali (PANA) - Un atelier de réflexion sur la contribution des confessions religieuses aux résultats clés pour les enfants, organisé par le ministère malien de l’Economie numérique et de la Communication, en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), se tient depuis mercredi à Bamako, a appris la PANA vendredi auprès dudit ministère.

La rencontre qui s’achève samedi, s’inscrit dans la perspective de renforcer les capacités des acteurs en communication interpersonnelle dans les approches participatives et messages clés dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la nutrition et de la protection des enfants sur recommandation d’un atelier de planification, tenu en juillet 2013 par les confessions religieuses de toutes les régions du Mali et du district de Bamako, notamment le Haut conseil islamique, la Conférence épiscopale et l’Eglise protestante.

Selon ses organisateurs, l’objectif principal de cet atelier est d’atteindre d’ici 2021, environ 66 à 87 % de couverture vaccinale des enfants de moins d'un an et un taux d’allaitement au sein d’environ 42% des enfants de moins de six mois au Mali. Il vise aussi à  faire en sorte que 35% des enfants de six à 23 mois aient accès à une alimentation diversifiée, à améliorer les compétences et capacités de 689.000 filles et garçons qui bénéficieront d’interventions dans ce sens.  

Depuis 2013, le Mali et l'UNICEF ont élaboré et mis en œuvre des plans d’actions dans toutes les régions. Ces résultats clés ont été sélectionnés sur la base des priorités nationales pour les enfants en lien avec le cadre stratégique pour la relance économique et le développement, en matière de droits des enfants, explique une note de l’organisation onusienne au Mali, qui ajoute que 264 imams prêcheurs ont réalisé 82 sermons, 301 prêches dans les mosquées et places publiques.

Dix-huit prêches ont été largement diffusés à travers des radios confessionnelles dans les régions de Ségou et Mopti (centre), Gao et Tombouctou (nord). Avec les deux confessions chrétiennes, 90 prêtres et sœurs catholiques ont réalisé 128 homélies et 56 causeries collectives à Mopti et Ségou. Des supports physiques de communication, comme les aides mémoires et modules de formation de base sur les versets, ont été produits et disséminés auprès des acteurs religieux.  

Plus de 59.000 fidèles ont été sensibilisés en santé de la reproduction grâce aux prêches et homélies conduits par des leaders religieux, entre mars 2014 et juin 2016.
-0- PANA GT/BEH/SOC 31août2018

31 august 2018 15:27:51




xhtml CSS