Baisse de 0,92% du taux de prévalence du Vih/Sida au Burkina Faso

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le taux de prévalence du Vih/sida a connu une baisse de 0,92% au Burkina Faso, a noté jeudi le président de la Transition, Michel Kafando, à l’occasion de la 14è session du Conseil national de lutte contre le Sida.

« La victoire est certaine et cela se traduit déjà par une baisse drastique du taux de prévalence qui se situe à 0,92% sans compter les autres succès remportés », s’est réjoui M. Kafando, en présence des acteurs engagés dans la lutte contre le Vih/sida au Burkina Faso.

Il a par ailleurs ajouté qu’en termes d’acquis, on peut citer, entre autres, l’importance du  nombre de personnes vivant avec le Vih bénéficiant de traitements, estimé à plus 46000, l’élargissement des services de prévention de la transmission mère-enfant, l’existence d’un document de normes et directives en matière de prises en charge communautaire et d’un programme de prévention du Vih chez les jeunes.

Le cadre stratégique de lutte contre le sida  et les Ist qui couvre la période  2011-2015  est presque à terme et le Burkina Faso doit chercher un autre financement.

« Il nous faut nous mobiliser pour un nouveau cadre pour la période 2016-2020, avec des axes bien définis », a dit M. Kafando, avant de décliner les défis à relever.

Il s’agit, selon lui, de la problématique de l’accès des personnes vivant avec le Vih et surtout des femmes enceintes séropositives, de la faible couverture du diagnostic précoce du Vih par Réaction en Chaîne par Polymérase (Pcr) chez les enfants nés de mères séropositives, et l’adhésion des partenaires des femmes enceintes à la prévention de la transmission  mère-enfant (Ptme).

-0-PANA NDT/BEH/SOC    26 mars 2015

26 mars 2015 15:21:18




xhtml CSS