Atelier sur la prise en compte de «l’enfant» dans les questions budgétaires prévu le 25 septembre à Kinshasa

Kinshasa, RD Congo (PANA) -  L’UNICEF organise le 25 septembre 2014, en collaboration avec la Vice-Primature et le ministère du Budget de la RDC, un atelier d’information visant à sensibiliser les populations sur les dépenses publiques et sur l’importance de la prise en compte de la dimension «enfant» dans les questions budgétaires,  indique un communiqué de l’UNICEF transmis mercredi à la PANA.

Cette session d’information, souligne le communiqué, servira entre autres, à contribuer au dialogue sur la mobilisation des ressources en RD Congo et sur les voies d’amélioration de l’espace budgétaire.

Axée sur le thème : «Comment accroître les ressources pour donner de meilleures opportunités aux enfants congolais ?», cette session d’information est la première d’une série de trois sessions, à savoir : la mobilisation des ressources (comment accroître les ressources ?), l’exécution des ressources (comment améliorer la distribution des ressources ?) et l’exécution des ressources (comment  améliorer la qualité des dépenses ?).

Les budgets et les financements publics sont l’affaire de tous les citoyens congolais, y compris les enfants et les jeunes. Ces derniers sont les ayants-droit des services conçus par le gouvernement pour répondre à leurs besoins dans les secteurs clés tels que l’éducation, la santé et l’approvisionnement en eau potable. Et par conséquent, les populations doivent savoir comment les budgets sont mobilisés, alloués et exécutés.

L’UNICEF appuie les réformes législatives et politiques sectorielles pour un meilleur accès aux services sociaux de base de tous les enfants congolais, ainsi que la production de données et l’analyse de la situation de la femme.

«Les enfants et les femmes de la RD Congo doivent avoir accès à un système sanitaire de qualité, un système éducatif de qualité, à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement. Ces droits fondamentaux ne sauraient être réalisés sans que les bonnes décisions budgétaires ne soient prises et les ressources allouées, exécutées de manière équitable», selon la représentante de l’UNICEF en RD Congo, Mme Barbara Bentein.

Le financement public en faveur des secteurs sociaux en RD Congo est en train d’augmenter, mais les allocations budgétaires en faveur de l’éducation et de la santé demeurent relativement faibles. Cependant, il existe un potentiel important pour mobiliser davantage de ressources.

L’UNICEF travaille dans 190 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de la petite enfance à l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition infantile, l’eau et l’assainissement, l’éducation de base de qualité pour tous les garçons et les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation et le SIDA.

-0- PANA KON/IS/SOC 24sept2014

24 septembre 2014 17:35:15




xhtml CSS