Atelier de la SADC sur la cybersécurité à Maurice

Ebène, Maurice (PANA) - Un atelier de renforcement des capacités de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) sur la cybersécurité et l'exercice régional de cybersécurité de la SADC, se tient depuis lundi à Ebène, dans le centre de l'île avec la participation de quelque 50 délégués de 12 pays.

Les principaux objectifs de cet atelier de quatre jours sont de renforcer les capacités et de sensibiliser à la cybersécurité, de mener le premier exercice informatique régional de la SADC et de développer le cadre nécessaire pour créer l’équipe régionale SADC chargée des incidents informatiques.

Il se concentrera également sur les schémas d’authentification que les pays membres ont déployés en utilisant la technologie de l’infrastructure à clé publique.

Dans son discours, la ministre mauricienne de la Technologie, de la Communication et de l'Innovation, Yogida Sawmynaden, a souligné que les statistiques concernant les cybermenaces sont alarmantes, car toutes les minutes une cyberattaque est menée quelque part dans le monde.

Selon elle, il est essentiel que tous les pays travaillent ensemble et partagent leurs connaissances et leurs compétences pour gérer les cybermenaces.

"L’atelier et l’exercice sont des événements clefs qui aideront les participants à mieux comprendre le problème et à améliorer la préparation de leur pays à mieux détecter les vulnérabilités présentes dans leur infrastructure nationale et à améliorer les pratiques de sécurité", a-t-elle indiqué.

La ministre a réitéré la vision du gouvernement de faire de Maurice une cyber-île, un centre régional des TIC et une cyber-sécurité. "La tenue de l’atelier et du cyber-exercice est conforme à l’objectif du gouvernement de faire du pays un centre de cybersécurité de la région", a-t-elle ajouté.

Mme Sawmynaden a indiqué que l'Union internationale des télécommunications classait Maurice au sixième rang mondial en matière de cybersécurité, ce qui témoigne des progrès réalisés par le pays.

Une autre réalisation majeure du pays, a-t-elle ajouté, est la mise en œuvre de la nouvelle loi sur la protection des données personnelles des citoyens et permettant aux entreprises de continuer à fournir des services de qualité, faisant de Maurice le premier pays au monde à satisfaire aux nouvelles exigences du règlement européen sur la protection des données.

De plus, Mme Sawmynaden a souligné que le paysage des cybermenaces de la région avait radicalement changé avec une forte pénétration d'Internet dans les ménages et les entreprises, une utilisation accrue des smartphones et des réseaux sociaux contribuant à rendre le cyberespace plus vulnérable aux attaques.

A ce sujet, elle a rappelé que son ministère s'efforçait de créer un centre régional de renforcement des capacités pour renforcer l'engagement international entre les différents pays et servir de plate-forme commune pour discuter de la manière dont les services répressifs peuvent aider à détecter, traiter et poursuivre les cybercriminels.

L'exercice de cyber-sécurité de la SADC vise à évaluer la capacité des organisations à résister aux cybermenaces et à permettre des actions de détection, d’intervention et d’atténuation rapides en cas de cyberattaque.

Certains des scénarios qui seront simulés au cours de l’exercice sont les suivants: renseignements sur les menaces, analyse des incidents et rapports; analyse médico-légale; analyse médico-légale avancée des logiciels malveillants; plan de coordination et d'atténuation des incidents et reverse engineering des logiciels malveillants.
-0- PANA NA/MA/JSG 11sept2018

11 سبتمبر 2018 12:34:40




xhtml CSS