Atelier à Bamako sur le rôle des médias en matière des droits de l'Homme en période électorale

Bamako, Mali (PANA) - Un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur le rôle des médias en matière de droits de l’Homme durant la période électorale, organisé par le  Réseau Média et Droits de l’Homme (RMDH), en partenariat avec la Division des droits de l’Homme et de la protection de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA), se tient depuis mardi à Bamako, a constaté la PANA ur place.

Cette formation, qui durera trois jours, permettra aux hommes de médias de bien sensibiliser les populations sur les droits et devoirs en matière électorale.

A l'ouverture de l'atelier, placé sous la présidence du ministre malien de l'Economie numérique et de la Communication,  Arouna Touré,  le président du RMDH, Boucary Daou, a noté que les professionnels des médias jouaient un rôle prépondérant dans le processus électoral.

Pour lui, il s’agit, à travers cet atelier, d’améliorer les connaissances des journalistes sur les instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux des droits de l’Homme en lien avec les libertés publiques, mais aussi de les informer sur leur rôle dans la promotion et la protection des droits de l’Homme durant le processus électoral.

La représentante de la MINUSMA, Nadime Mballa Wilson, a salué cette initiative du RMDH de renforcer les capacités des professionnels des medias dans le rôle des médias en matière de protection des droits de l’Homme.

"C'est dans le souci d’éviter tout dérapage ou manquement à l’éthique et à la déontologie des professionnels des médias que la Division des Droits de l’Homme et de la Protection de la MINUSMA s’est associée au Réseau Médias et Droits de l’Homme dans l’optique de sensibiliser les professionnels des médias sur les principes internationaux, régionaux et nationaux de protection des droits de l’Homme", a expliqué Nadine Mballa Wilson.

Ouvrant les travaux, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication a estimé que les médias ont un rôle central à jouer, surtout dans le domaine spécifique de la promotion des droits de l’Homme, de la démocratie et du développement pour la réussite de l'élection présidentielle du 29 juillet prochain.

"Spécialement en période électorale, les médias ont une grande responsabilité en matière d’information et de sensibilisation du public, de manière objective et équilibrée aux niveaux national et international", a indiqué Arouna Touré, qui a demandé aux journalistes de collecter, traiter et diffuser l’information selon une approche basée sur les droits de l’Homme et en contribuant à leur promotion à travers les médias.
-0- PANA GT/JSG/BA 11juil2018

11 Julho 2018 11:51:07




xhtml CSS