Arrivée massive de Guinéens de la Côte d'Ivoire

Conakry, Guinée (PANA) - Une centaine de  Guinéens ayant fui les affrontements armés en Côte d’Ivoire sont bloqués, faute de moyens, à l’entrée de la localité de Mandiana (est), a rapporté, mardi, la radio nationale, précisant que les syndicats des transporteurs déployaient de gros efforts en vue de trouver des bus pour les convoyer.

Selon la même source, 62 personnes, en majorité des femmes et des enfants en bas âge, présentant des signes de fatigue,  sont arrivés, dimanche soir à Mandiana où ils ont déclaré avoir fui la mort à cause des affrontements entre les forces fidèles à Laurent Gbagbo, président sortant, à celles proches du président élu, Alassane Dramane Ouattara.

Les personnes enregistrées par les services humanitaires ont indiqué qu’elles habitaient le quartier d’Abobo, à Abidjan, réputé proche du président élu, siège de violents combats depuis plusieurs jours entre les forces des deux camps qui ont fait des dizaines de morts et autant de blessés.

Le président Alpha Condé avait demandé aux autorités locales et aux forces de l’ordre des zones proches des frontières ivoiriennes d’accueillir toutes les personnes qui fuient les affrontements post-électoraux, assurant privilégier les raisons humanitaires, notamment à l’endroit des ressortissants d’un pays "frère et ami".

En revanche, il avait insisté pour qu’aucune personne en fuite ne soit acceptée sur le territoire guinéen avec des armes.

On rappelle que plusieurs Ivoiriens ayant fui leur pays dès les premiers tirs ont été enregistrés dans la région méridionale de la Guinée où ils ont été hébergés dans des camps ayant abrité des réfugiés libériens et sierra léonais lors de la rébellion, déclenchée en 2000, dans ces pays.
-0- PANA AC/JSG/IBA 29mar2011

29 mars 2011 08:22:36




xhtml CSS