Arrivée à Cotonou d'une délégation d'Africains de la diaspora

Cotonou- Bénin (PANA) -- Une délégation d'Africains de la diaspora, venus participer au pèlerinage "Mémorial Afrika", initié pour commémorer les 150 ans de la première demande de retour aux sources de 100 Noirs Guadeloupéens, a été accueillie tôt ce vendredi à l'aéroport de Cotonou par sa Majesté Onikoyi, roi des Africains de la diaspora et des autorités politiques.
Ces Africains, responsables des organisations de volontaires au retour sur la terre sacrée, séjourneront au Bénin jusqu'au 26 août prochain afin de préparer la visite d'autres Africains de la diaspora prêts à revenir sur la terre de leurs aïeux.
Ce pèlerinage constitue, selon les ambassadeurs de la diaspora, une passerelle pouvant permettre à l'avenir, aux jeunes Africains de la diaspora, de "venir se faire former, échanger, travailler, vivre, et construire l'Afrique, afin de prouver aux autres que les Africains sont aussi capables de construire leur continent et de retourner y vivre".
Sur le terrain, tout est mis en oeuvre pour bien accueillir les pèlerins.
La communauté de Ouidah (ancien comptoir d'esclaves) a été mobilisée, selon le chef de la circonscription urbaine, M.
Bonaventure N'Vèkounou, en vue de l'accueil symbolique.
Un site, la "Diaspora house", a été aménagé à cet effet, indique-t- on.
Le Roi Onikoyi a rappelé aux pèlerins que leurs frères restés en Afrique ne les ont pas oubliés et qu'ils étaient les bienvenus s'ils ne voulaient plus retourner en Guadeloupe après le pèlerinage.
Le Père Eliejah Adanbah, ambassadeur et pionnier du mouvement de retour des Africains de la Guadeloupe en Afrique, a rappelé que "le Bénin est la porte du grand retour qui nous permettra de rebâtir cette famille indispensable au bien être de l'humanité".
Les pèlerins qui séjourneront à Ouidah, à Dassa, à Porto-Novo et Savalou, feront tous les circuits à travers les douze départements du Bénin avant de revenir dans la capitale économique, Cotonou, le 23 août, journée commémorative du 150ème anniversaire de la demande de retour à la terre natale de 100 Noirs vivant en Guadeloupe.

10 août 2001 07:56:00




xhtml CSS