Arrivée à Brazzaville de la présidente de la transition en République centrafricaine

Brazzaville, Congo (PANA) - La présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, est arrivée samedi à Brazzaville en fin de matinée pour une visite de travail de 48 heures, a constaté la PANA sur place.

Elle a été accueillie par son homologue, Denis Sassou Nguesso, par ailleurs médiateur dans la crise centrafricaine.

"Le choix de Brazzaville pour ma première sortie est un symbole fort que je voulais marquer. Dans la crise que la Centrafrique vit depuis plusieurs mois, le peuple frère congolais a toujours été à nos côtés et le président de la République du Congo s’est personnellement investi dans sa résolution", a déclaré à la presse, Mme Samba-Panza.

"Le président Sassou N’Guesso est médiateur dans la crise centrafricaine, le peuple congolais a perdu des éléments dans cette crise, il était de mon devoir, par gratitude et par reconnaissance, de commencer au moins ma première sortie par ceux qui nous ont accompagnés, qui nous ont aidés dans la résolution de notre crise", a-t-elle ajouté.

Le Congo, qui a déployé plus d’un millier hommes en Centrafrique, dans le cadre de la Mission de soutien à la RCA (MISCA), a perdu six soldats.

Le Congo a également accordé à la RCA en juin 2013 un prêt de 25 milliards de FCFA, rappelle-t-on.

La présidente Samba-Panza a qualifié de "critique" la situation que traverse son pays.

"La situation est très critique sur le plan sécuritaire, sur le plan humanitaire, en arrivant à la tête de ce pays, j’avais conscience de cette situation particulièrement difficile, j’avais conscience des défis qui m’attendaient, en termes de sécurité notamment, sachant que le pays a connu quelques mois de grandes difficultés sur le plan sécuritaire", a-t-elle indiqué.

Selon la présidente de la transition, "les  populations vivent dans la détresse, le dénuement le plus total".

"Je me suis engagée à apporter ma contribution dans la mesure de mes capacités pour aider mon pays à se relever de cette crise et essayer d’apporter également un réconfort aux populations qui souffrent depuis plusieurs mois", a-t-elle ajouté.

Samedi après-midi, Mme Samba-Panza aura un tête à tête avec M. Sassou N’Guesso et regagnera son pays dimanche.

Plusieurs membres de la colonie centrafricaine ont accueilli à l’aéroport, avec des banderoles d’encouragement, la présidente Samba-Panza, qui effectue sa première sortie officielle depuis son élection le 19 janvier et son investiture le 23 janvier à Bangui.

En novembre dernier, selon le Haut Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR), le Congo comptait déjà 11.000 réfugiés centrafricains installés principalement dans le département de la Likouala, au nord-est du pays.

-0- PANA MB/JSG/SOC 8fev2014

08 février 2014 14:07:17




xhtml CSS