Appel du PAM pour un soutien logistique au Liberia

Dakar- Sénégal (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a demandé 3,5 millions de dollars US supplémentaires pour soutenir ses opérations spéciales de secours et de relance de l'économie au Liberia.
Ces fonds sont principalement requis pour soutenir un service aérien humanitaire mis sur pied par l'agence onusienne pour transporter les agents et les cargaisons des organisations humanitaires au Liberia, indique un communiqué transmis à la PANA.
Selon le PAM, cet argent servira aussi à remplacer les biens et les équipements du PAM pillés ou détruits durant les combats entre les forces gouvernementales et les factions rebelles au début de cette année.
L'agence a expliqué que sa capacité à toucher des centaines de milliers de bénéficiaires est toujours sérieusement entravée par l'insuffisance de camions, de véhicules légers et d'équipements de communication.
"Le déploiement, au cours des prochaines semaines, de milliers de casques bleus supplémentaires va permettre l'ouverture de régions du pays où nous n'avons pas pu accéder depuis des mois", a déclaré le représentant du PAM au Liberia, M.
Justin Bagirishya.
"Nous savons qu'il y a plusieurs personnes dans ces régions qui ont besoin de notre assistance.
Il est essentiel, pour nous, de disposer de capacités logistiques pour fournir cette aide et de nous assurer qu'elle parvient à qui de droit", a-t-il insisté.
Les donateurs ont déjà contribué à près de 50% aux 6,8 millions de dollars nécessaires pour les Opérations spéciales du PAM au Liberia, selon le communiqué.
Ces dons ont été consacrés à l'achat des premiers véhicules pour un nouveau parc de camions, l'établissement d'un service aérien et l'installation d'équipements de communication de base pour le bureau de Monrovia et bureaux auxiliaires.
Le PAM a aussi affrété un navire de ravitaillement et mis sur pied un centre logistique et un service de télécommunications mixtes pour soutenir toutes les opérations de l'ONU et des ONG au Liberia.
Ces dernières semaines, le PAM a étendu ses distributions d'une aide alimentaire de Monrovia et ses environs à plusieurs centres périphériques auxquels il n'avait pas accès en raison des combats à l'arme lourde entre les forces gouvernementales et les factions rebelles au début de cette année.
Les opérations ont été brièvement suspendues la semaine dernière en raison des combats, mais le calme a été rétabli.
Le mois dernier, l'agence a distribué des vivres à 400.
000 personnes dans le pays, en organisant des distributions générales dans les camps de déplacés autour de Monrovia et dans la deuxième ville portuaire du Liberia, Buchanan, à une centaine de kilomètres au sud-est de la capitale.
Elle a aussi commencé la distribution d'une aide alimentaire dans les villes de Totota, Salala et Kakata, au nord-est.
Le PAM estime que 9.
000 tonnes de vivres seront nécessaires tous les mois pour nourrir environ 500.
000 personnes au Liberia.
Les stocks actuels sont suffisants pour durer jusqu'à la fin de l'année, mais des dons supplémentaires sont nécessaires de toute urgence pour empêcher une pénurie des provisions au début de l'année 2004, a indiqué le PAM.
Il a révélé que bien avant l'avancée des rebelles sur Monrovia, plus d'un demi-million de personnes avaient été déplacées à travers le pays par 14 années de guerre civile.
Les principaux donateurs des Opérations spéciales du PAM au Liberia sont à ce jour les Etats-Unis (1 million de dollars), la Suisse (850.
000 dollars), la Suède (425.
000 dollars) et la Norvège (225.
000 dollars).

08 octobre 2003 13:57:00




xhtml CSS