Appel de la Ligue arabe à un soutien au gouvernement libyen dans sa lutte contre le terrorisme

Le Caire, Egypte (PANA) - Le Conseil de la Ligue arabe a souligné à la fin de sa réunion d'urgence, qui a eu lieu mardi, au niveau des délégués permanents destinée à discuter de la situation en Libye, la nécessité de respecter l'unité, la souveraineté de la Libye, son intégrité territoriale et de préserver son indépendance politique et l'engagement au dialogue politique.

Renoncer à la violence, ainsi que soutenir le processus de la politique en cours à Skhirat sous les auspices du Secrétaire général de des Nations-Unies, ont été recommandés par les délégués permanents des pays arabes lors de leur réunion au Caire.

Le Conseil a exprimé sa satisfaction à l'égard de la poursuite des sessions nationales de dialogue à Genève, appelant toutes les parties libyennes à respecter l'intérêt national et à accélérer la formation d'un gouvernement d'unité nationale.

Le Conseil a exhorté les pays arabes ensemble ou individuellement à la nécessité de soutenir pleinement le gouvernement libyen et la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité, en particulier la résolution 2214 qui appelle les membres des Nations-Unies à l'appui de la Libye dans sa lutte contre le terrorisme et à l'aider avec les moyens nécessaires à rétablir la sécurité.

Les résolutions du Conseil ont souligné le besoin le plus urgent d'accélérer le développement d'une stratégie arabe comprenant une aide militaire à la Libye face au terrorisme de Daech (Etat islamique), appelant la communauté internationale à appuyer le gouvernement libyen à arrêter les violations et les massacres commis par l'organisation terroriste Daech contre des innocents dans la ville libyenne de Syrte.

L'appel à élaborer un plan global pour assurer la lutte contre le terrorisme aveugle se limite à des pays ou des régions ou des organisations spécifiques.

Le Conseil de la Ligue arabe a exhorté le comité des sanctions du Conseil de sécurité à répondre immédiatement et à statuer sur les demandes présentées par le gouvernement libyen pour répondre aux crises d'urgence, ainsi que la demande du Secrétaire général de la Ligue arabe du suivi de cette décision.

La résolution a inclus une précision de la délégation algérienne sur le quatrième paragraphe de la résolution relatif à l'aide militaire à la Libye,  qui spécifie que cette exigence tombe dans le contexte politique et la solution consensuelle souhaitée par la communauté internationale comme le seul moyen de résoudre la crise libyenne par le dialogue global entre frères Libyens et la formation d'un gouvernement d'unité nationale chargé de faire face aux défis et risques.

Ce gouvernement est habilité à effectuer les décisions relevant de la souveraineté pour chaque armée nationale et la contribution efficace dans la lutte contre le terrorisme et de ce fait, obtenir le soutien sécuritaire et l'assistance militaire, selon cette déclaration explicative.

Par ailleurs, Bachar Khassawneh, ambassadeur de la Jordanie et délégué à la Ligue arabe a, lors d'une conférence de presse, souligné que la déclaration algérienne interprétative ajoutée à la décision finale du Conseil de la Ligue arabe sur la Libye ne représente pas une réserve à la décision, mais simplement une explication et une clarification du point de vue de l'Algérie sur l'intervention militaire en Libye, ajoutant que la décision au sujet la Libye a été adoptée à l'unanimité par tous les participants.
-0- PANA BY/IS/SOC 18août2015

18 août 2015 16:08:34




xhtml CSS