Annan appelle le Soudan à mettre un terme au conflit du Darfour

  New York- Etats-Unis (PANA) -- Le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a déclaré jeudi à New York que le processus de paix initié par le gouvernement soudanais et l'Armée de libération des peuples du Soudan (SPLA) ne pourrait aboutir sans le règlement du conflit dans la Darfour (ouest du pays).
"La paix sera fragile sans le règlement de la situation au Darfour, a-t-il déclaré.
M.
Annan a annoncé que l'ONU envisage d'envoyer une mission au Soudan en vue de travailler avec les parties pour l'exécution de l'accord de paix qu'elles doivent signer.
   "Ils sont manifestement en train de faire les dernier réglages et nous apporterons notre assistance pour les aider à appliquer l'accord qu'elles ont signé", a-t-il expliqué.
   Dans un entretien accordé à la radio de l'ONU, Kofi Annan a fait savoir qu'il nommera un représentant spécial qui sera sur le terrain pour coordonner les activités de l'ONU et superviser ses efforts pour l'application de l'accord.
   Il a déclaré qu'il est extrêmement inquiet à propos du conflit du Darfour qu'il a comparé aux évènements précédant le génocide rwandais de 1994.
  "La situation au Darfour est extrêmement inquiétante.
La semaine dernière, j'ai parlé à la directrice de l'UNICEF, Carol Bellamy, avant son départ pour le Darfour.
Et je ne suis pas surpris des conclusions parce que d'autres représentants sur le terrain ont été sérieusement inquiétés et nous ont rapporté les réalités du terrain", a-t-il dit.
  Le secrétaire général de l'ONU a déclaré qu'il avait demandé au gouvernement d'assister les populations du Darfour, ajoutant qu'il a remis deux rapports au Conseil de sécurité.
"Ce que nous voulons, c'est leur protection et je suis entré en contact avec le gouvernement soudanais et d'autres gouvernements", a-t-il déclaré.
Il a indiqué qu'environ un million de personnes ont été déplacées et plus de 100.
000 réfugiées au Tchad voisin.
   "Il est de la responsabilité du gouvernement de les protéger, mais s'il ne peut pas le faire, il doit se préparer pour demander l'assistance de la communauté internationale.
Et la communauté internationale doit insister sur la protection des populations", a déclaré avec insistance Annan.
Il a déclaré à la radio des Nations Unies que le système onusien est en train d'accélérer l'aide humanitaire au Soudan.
"Nous sommes dans une course contre la montre à cause de la saison des pluies", a-t-il dit.

24 juin 2004 23:25:00




xhtml CSS