Amnesty International veut des actions contre les Djandjawids

Banjul- Gambie, (PANA) -- L'organisation de défense des droits de l'Homme basé à Londres, Amnesty International (AI) a exhorté les leaders africains à agir fermement pour mettre un terme aux attaques perpétrées par les milices arabes Djanjawids sur les civils au Tchad.
Dans une lettre adressée aux leaders africains attendus à Banjul pour le sommet de l'UA prévu du 1er au 2 juillet dans la capitale gambienne, la secrétaire générale de AI, Irene Khan a noté que les attaques ont déplacé entre 50.
000 et 75.
000 personnes de leurs villages situés dans l'Est du Tchad.
AI a invité les chefs d'Etat africains à "faire comprendre au gouvernement soudanais sa responsabilité primaire de protéger les civils au Soudan, lutter contre les attaques transfrontalières sur les civils tchadiens par les Djandjawids et les désarmer conformément à l'Accord de paix du Darfour".
AI menace a également demandé des sanctions contre le gouvernement soudanais s'il ne désarme pas les Djandjawids et a invité le Tchad à déployer des troupes si nécessaire pour protéger la population.

29 juin 2006 21:59:00




xhtml CSS