Alassane Ouattara reçu par le président nigérian

Abuja, Nigeria (PANA) – Alassane Ouattara, président ivoirien reconnu par la communauté internationale, a rencontré le président nigérian, Goodluck Jonathan, à Abuja, la capitale fédérale, à la suite de l’échec des efforts de médiation entrepris par l’Union africaine pour résoudre la crise dans son pays.

La rencontre s’est tenue à huis-clos à la résidence officielle du président  et aucun détail n'en a filtré.

La réunion était vraisemblablement destinée à permettre à M. Ouattara de briefer le président Jonathan qui occupe la présidence tournante de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sur les résultats de la réunion d’Addis-Abeba.

La CEDEAO a tenté de trouver une solution à la crise ivoirienne jusqu ‘en janvier, date à laquelle l’UA a décidé de mettre sur pied un panel de haut niveau pour aider à trouver une solution à la crise qui a coûté la vie à des centaines de personnes et qui menaçait de plonger ce pays riche en cacao dans une autre guerre civile.

Le panel de l’UA a présenté sa proposition lors d’une rencontre à laquelle Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo étaient invités jeudi et vendredi dans la capitale ivoirienne.

Parmi les principaux points des propositions de paix figurent la reconnaissance immédiate et l’investiture de Ouattara comme président ivoirien, la création d’un gouvernement d'union et la nécessité d’assurer "une sortie honorable"  à M. Gbagbo.

M. Ouattara a insisté pour être reconnu par le camp de Gbagbo comme le vainqueur des élections du 28 novembre, alors que Gbagbo qui était représenté à cette réunion par le ministre des affaires étrangères a rejeté l’accord de paix

Un fonctionnaire de la commission de l’UA a indiqué à la PANA à Abuja samedi que la résolution de la crise ivoirienne était encore une fois entre les mains de la CEDEAO.

‘‘Il semble de plus en plus qu’elle fera usage de la force pour déloger Gbagbo,'',  a indiqué le fonctionnaire de la commission, faisant allusion à la décision des dirigeants de la CEDEAO prise lors du dernier sommet extra ordinaire sur la Côte d’Ivoire de faire usage de la force pour faire partir Laurent Gbagbo.

Les dirigeants de la CEDEAO doivent se réunir à Abuja du 23 au 24 mars et les débats seront dominés par la crise ivoirienne.

-0- PANA SEG/AKA/JSG/SOC 12mars2011

12 mars 2011 10:00:11




xhtml CSS