Alassane Ouattara invite Laurent Gbagbo à accepter les recommandations de l'UA

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - Alassane Ouattara, proclamé vainqueur de la présidentielle de novembre dernier en Côte d'Ivoire par la Commission électorale indépendante (CEI), a invité dans une allocution mardi soir, le président sortant, Laurent Gbagbo, qui revendique la victoire du scrutin au même titre que lui, à accepter les recommandations du Panel de haut niveau de l'Union africaine (UA) pour une sortie de crise pacifique et honorable.

Dans son message à la nation diffusé sur les antennes de Télévision Côte d'Ivoire (TCI), M. Ouattara a affirmé son adhésion totale aux propositions de sortie de crise de l'UA notifiées le 10 mars dernier à Addis- Abeba (Ethiopie) aux protagonistes de la crise post-électorale.

Interpellant le président sortant, Laurent Gbagbo, qui refuse de céder le pouvoir, M. Ouattara a souligné qu'il est temps dans l'intérêt supérieur de la nation et le respect du vote des Ivoiriens, qu'il accepte les propositions du Panel de haut niveau.

"Je lui demande de saisir cette nouvelle initiative de paix du Panel de haut niveau de l’Union africaine, après le vote des Ivoiriens, après les appels de la société civile, des religieux, de la CEDEAO (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest), de l’Union européenne, des Etats-Unis, des Nations unies et de tous nos partenaires au développement", a insisté M. Ouattara.

"Monsieur Gbagbo doit comprendre qu'il s'agit pour lui-même et ses proches d'une dernière chance de sortie pacifique et honorable. Sa responsabilité est personnellement engagée", a poursuivi M. Ouattara.

M. Ouattara a par ailleurs demandé au Conseil constitutionnel ivoirien de "respecter la volonté du peuple en se rachetant pour participer à la réconciliation des Ivoiriens, car aucune institution n’est au-dessus du peuple souverain".

"Mesdames et messieurs les membres du Conseil constitutionnel, vous devez reconnaître que vous avez commis une forfaiture en ne disant pas le droit. Votre décision est un déni de justice. L’occasion vous est donnée de vous racheter et de participer à la réconciliation des Ivoiriens que vous avez divisés", a affirmé M. Ouattara.

Le camp de Laurent Gbagbo avait jugé "inacceptables" les propositions de l'UA et promis de résister pour défendre leur position de refus de reconnaître la victoire de Ouattara à la présidentielle du 28 novembre dernier.

-0- PANA BAL/TBM/SOC 15mars2011





15 mars 2011 22:59:09




xhtml CSS