Al-Sarraj appelle à ne pas se laisser entraîner par les voix belliqueuses

Tripoli, Libye (PANA) - Le président du Conseil présidentiel du gouvernement d'union nationale, Fayez Al-Sarraj, a invité ses compatriotes à ne pas se laisser entraîner par les "voix irresponsables" sous de faux prétextes conduisant à la déstabilisation de la sécurité.

"Dès le départ, nous avons appelé à épargner les civils de ces affrontements armés qui n'apportent que davantage de dévastation et de destruction, ainsi que de victimes civiles innocentes", a souligné M. Al-Sarraj dans un discours télévisé, assurant qu'elles assumeront la responsabilité juridique et pénale et rendront des comptes.

"Nous avons contacté certaines parties pour contenir la situation, mais d'autres insistent pour impliquer davantage de jeunes sur le terrain des combats dans une lutte où le gagnant est un perdant" a-t-il dit.

"Nous comptons sur les hommes raisonnables de toutes les régions de la Libye pour inciter les jeunes à ne pas se laisser embourber dans des aventures hasardeuses, et nous comptons sur eux pour rétablir la sécurité et la paix sociale".

Il a appelé à la nécessité pour la survie des institutions de l'Etat, "loin de l'ingérence de toute partie et à être en mesure de remplir leur rôle et fournir des services pour tous les Libyens vu que les interventions sont inacceptables, venant de quelconque partie".

Le président du Conseil a souligné que les forces du Conseil présidentiel n'ont pas bombardé Tarhouna, précisant que leurs opérations se sont limitées à Tripoli.

M. Al-Sarraj a annoncé que le Bataillon 7 a été dissous depuis la dernière décision prise en avril, rejetant tout agissement des forces armées sous le prétexte d'exiger des réformes.

Des affrontements armés ont opposé le Bataillon 7 et la Brigade des Thowars de Tripoli tous deux sous tutelle du Conseil présidentiel depuis dimanche à Tripoli, faisant 41 morts et 126 blessés.
-0- PANA BY/IS/SOC 30août2018

30 أغسطس 2018 17:50:37




xhtml CSS