Afrique du Sud: Winnie Mandela tente d'empêcher la tenue d'une réunion sur son litige foncier avec la famille Mandela

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) - Winnie Madikizela-Mandela, l'ex-épouse de l'ex-président sud-africain, Nelson Mandela, a déposé une requête auprès de la Haute Cour de Mthata pour empêcher la tenue d'une réunion de la famille royale Aba Thembu pour résoudre le litige foncier qui l'oppose à la famille Mandela.

Mme Madikizela-Mandela a suscité un tollé, l'année dernière, quand elle a intenté un procès contre la succession de M. Mandela, ses avocats affirmant que son divorce de l'ex-président avait été obtenu frauduleusement.

Elle a des intentions sur la propriété de Qunu de M. Mandela, la propriété au Cap Oriental où M. Mandela a été inhumé en décembre 2013.

Son avocat, Myuzo Notyesi, a soutenu, l'année dernière, que la coutume tribale locale stipule que les droits sur cette propriété reviennent à Mme Madikizela-Mandela et à ses descendants.

Mme Notyesi a expliqué que des pièces ont été versées au dossier et que les débats vont démarrer, mercredi prochain.

Mme Madikizela-Mandela cherche à obtenir l'interdiction de la tenue de la réunion de la famille royale à Qunu, la semaine prochaine. Cette réunion a pour objectif de résoudre le litige à propos de la propriété de M. Mandela.

Mme Madikizela-Mandela, appelée "Mère de la Nation" durant l'emprisonnement prolongé de M. Mandela, a été mariée avec lui pendant 38 ans.

Même s'ils étaient toujours mariés quand M. Mandela est devenu président de l'Afrique du Sud en mai 1994, ils étaient séparés depuis 1992 après qu'elle ait eu une liaison largement médiatisée. Leur divorce avait été prononcé en 1996.

M. Mandela, qui s'était remarié avec l'ex-Première dame mozambicaine, Graca Machel le jour de son 80ème anniversaire, a exclu Mme Madikizela-Mandela de son testament.
-0- PANA CU/SEG/FJG/IS/IBA 09janv2015

09 january 2015 13:38:32




xhtml CSS