Afrique du Sud: Le Cap secoué par des attaques raciales

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) – La ville du Cap, en Afrique du Sud, a été secouée par une vague d'agressions à caractère raciste, les autorités avertissant que les incidents signalés "ne sont que la partie visible de l'iceberg".

Lors du dernier incident qui a choqué la ville, trois hommes blancs, dont un étudiant à la prestigieuse Université du Cape (Uct), ont été accusés de tentative d'assassinat après avoir été soupçonnés d'agression sur une technicienne de surface noire âgée de 52 ans, à l'extérieur d'une discothèque.

Chad de Matos, Aaron Mack et Mitchell Turner ont comparu mardi devant le juge Xoliswa Ndoyana à la Cour du tribunal de Wynberg où ils ont également été accusés de voies de fait avec intention de causer des lésions corporelles graves et de crimen injuria.

Le procureur a déclaré que la victime, une mère de six enfants, a été grièvement blessée et seule l'intervention de son fils lui a sauvé la vie. Les suspects ont été privés de liberté sous caution en attendant leur prochaine comparution devant la cour.

Ironiquement, un autre étudiant de l'Uct est également en procès après qu'il aurait uriné sur un homme noir depuis le balcon de la même boîte de nuit plus tôt cette année.

Lorsqu'ils sont confrontés à la victime, Arrigonie aurait répondu: «Je suis blanc, vous êtes noir. Je suis riche, vous êtes pauvre ". Son procès est en cours.

Le Vice-chancelier de l'Université, Max Price, s'est prononcé mercredi sur les incidents "dégoûtants et absolument inacceptables".

"Il doit être déclaré catégoriquement que l'Uct rejette absolument, catégoriquement le racisme, la violence et la discrimination de toutes sortes. Il ne peut jamais y avoir de justification pour un tel comportement et nous allons nous battre bec et ongles là où cela se produit," a-t-il déclaré.

Dans une autre affaire très médiatisée, Jan van Tonder, un dentiste employé par l'armée sud-africaine, a été accusé de voies de fait avec intention de causer des lésions corporelles graves et de crimen injuria pour avoir battu le jardinier malawite, Muhammed Makungwa, avec un fouet plus tôt ce mois.

L'accusation a indiqué qu'il pourrait aussi être accusé de tentative d'assassinat après que  Makungwa a déclaré que le suspect avait tenté de l'écraser avec sa BMW X5.

Et l'instructeur de natation, Tim Osrin, qui le mois dernier aurait attaqué Cynthia Joni croyant qu'elle était une travailleuse du sexe, a également été inculpé.

Le procureur  de district, Nathan Johnson, a déclaré qu'il y a actuellement 10 agressions liées à la race au Cap en instruction.

-0- PANA CU/SEG/MTA/BEH/SOC   26 novembre 2014

26 Novembro 2014 19:01:01




xhtml CSS