Afrique du Sud : le parti au pouvoir impliqué dans un nouveau conflit racial

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) - Le Congrès national africain, (ANC), parti au pouvoir en Afrique du Sud, a été invité à se joindre à la plainte déposée auprès de la Commission des droits de l’homme contre un Indien, ami du président Jacob Zuma, qui traitait ses employés noirs de singes.

L’incident a été révélé dans la fuite de l’un des milliers de mails en provenance de la famille Gupta qui est impliquée dans un scandale qui menace de renverser le gouvernement.

Les Gupta qui étaient extrêmement pauvres quand ils sont arrivés en Afrique du Sud dans les années 1990, ont mis sur pied un empire de plusieurs milliards en décrochant des contrats faramineux auprès du gouvernement. L’un de leurs principaux employés était Duduzane, le fils du président Zuma.

L’un des mails révélait que Rajesh Gupta aurait en 2012 traité son personnel noir, chargé de la sécurité de son manoir, de "singes" . Cet incident a poussé un des agents préposés à la sécurité de son patrimoine à déposer une plainte.

Les avocats pour la défense des droits de l’homme (Lawyers for Human Rights, LHR) et la Fondation Ahmed Kathrada ont publiquement invité l’ANC à appuyer leur plainte contre la Commission sud-africaine des droits de l’homme sur cette affaire.

-0- PANA CU/VAO/ASA/TBM/SOC 29aoùt2017

29 august 2017 20:54:57




xhtml CSS