Accrochages armés au port maritime de Tripoli

Tripoli, Libye (PANA) - Des heurts armés se sont déroulés mardi soir autour du port maritime de Tripoli entre la garde présidentielle et les forces de sécurité centrales, d'une part et un groupe armé déployé au port, d'autre part, a indiqué la Direction générale de la sécurité centrale, branche de Tripoli Nord.

Dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook, la direction de la police a ajouté que la garde présidentielle et la direction générale de la sécurité centrale, branche de Tripoli Nord, travaillent pour expulser des combattants d'un groupe armé à l'intérieur du port pour le remettre aux institutions de l'Etat, représentées par l'Autorité de la douane et des ports et l'Organe des investigations et des renseignements généraux afin d'activer cette infrastructure vitale dans la capitale.

Une milice d'appui navale stationnée dans le port a fait sortir mardi après-midi le personnel du port avant l'horaire de fin de travail et a fermé la porte du port ainsi que les barrières en béton, selon un employé du port.

Selon la même source, la milice d'appui navale contrôle le port de Tripoli depuis des années et entrave le travail des agences de sécurité à l'intérieur. Elle est commandée par deux habitants de la zone de Souk al-Jumaa. L'un d'eux est nommé Mohamed Batti et tous les deux supervisent la plupart des opérations de contrebande à l'intérieur du port.

Par ailleurs, des combats ont éclaté mardi matin dans la zone d’Al-Gararat entre la Force spéciale de dissuasion, une unité d’élite de la police relevant du ministère de l’Intérieur, et des jeunes de la région après le décès d'un résident du quartier, rappelle-t-on.

Confrontée à la prolifération des armes, la Libye est en proie depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi à un chaos sécuritaire, notamment à Tripoli où des milices armées rivales se livrent régulièrement à des combats souvent meurtriers.
-0- PANA  BY/TBM 17oct2017

17 octobre 2017 20:49:10




xhtml CSS