Accra veut briguer le secrétariat exécutif de la CEDEAO

Accra- Ghana (PANA) -- Le Ghana compte présenter un candidat au poste de secrétaire exécutif de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a annoncé vendredi, à Accra, le ministre des Affaires étrangères, Hackman Owusu-Agyemang.
Celui-ci a indiqué que son pays présentera son candidat au sommet des chefs d'Etat de la CEDEAO quand ce poste serait vacant à la fin de l'année avec l'expiration du mandat de l'actuel secrétaire exécutif, le Guinéen Lansana Kouyaté.
M.
Owusu-Agyemang a fait cette annonce lors d'un point de presse à l'issue d'une réunion à huis clos à Accra entre le président ghanéen, John Agyekum Kufuor, et un émissaire spécial du président nigérian, Olusegun Obasanjo.
Cet émissaire, le ministre nigérian des Affaires étrangères, Alhaji Sule Lamido, se trouvait à Accra pour obtenir le soutien du Ghana à la candidature de la Gambie pour le poste de secrétaire exécutif de la CEDEAO.
M.
Owusu-Agyeman a révélé que le président Kufuor, qui avait informé l'émissaire de l'intérêt du Ghana pour ce même poste, a plutôt invité le Nigeria à lui accorder son soutien.
Il a fait savoir que MM.
Kufuor et Lamido s'étaient également entretenus de plusieurs questions ouest-africaines d'intérêt mutuel, notamment le projet de gazoduc ouest-africain.
Selon le chef de la diplomatie ghanéenne, ce projet était d'un grand intérêt pour le Ghana en raison de l'impact extrêmement important qu'il aura sur la Centrale thermique d'Aboadze qui utilise actuellement du pétrole pour produire de l'électricité.
M.
Owusu-Agyemang a affirmé en outre que le chef de l'Etat ghanéen a insisté sur la nécessité de renforcer la collaboration et la coopération entre les Etats pour assurer une sécurité totale dans la sous-région de l'Afrique de l'Ouest.
Quant au ministre nigérian des Affaires étrangères, il a fait remarquer que le rôle joué par le Ghana et le Nigeria dans la sous-région "était vital pour son développement économique et sa stabilité politique".
"Ce rôle doit être renforcé par une interaction constante au plus haut niveau entre les deux pays", a-t-il souligné.
Il a également révélé que le président Obasanjo voulait obtenir le soutien du Ghana à la candidature de la Gambie, afin que les pays anglophones présentent un candidat commun.
Le Nigeria soutient la Gambie, car, de tradition, il ne brigue pas le poste de secrétaire exécutif de la CEDEAO.

23 juin 2001 15:11:00




xhtml CSS