Accords de prêt entre la BADEA et six pays africains

Dakar- Sénégal (PANA) -- La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) a signé de nouveaux accords de prêt, d'un montant total de 45,3 millions de dollars américains, avec le Botswana, le Cap-Vert, la Sierra Leone, les Seychelles, l'île Maurice et la Namibie, destinés au financement des projets de développement dans ces pays, indique un communiqué de l'institution financière transmis lundi à la PANA.
L'accord de prêt avec le Botswana, d'un montant de 10 millions de dollars US, remboursable sur une période de 20 ans, avec un délai de grâce de 5 ans et un taux d'intérêt annuel de 3%, est destiné au financement du projet de réhabilitation de l'aéroport de Sir Seretse Khama, dans la capitale du pays, Gaborone.
Pour le Cap-Vert, l'enveloppe accordée est d'un montant de 8 millions de dollars, remboursable sur une période de 30 ans, avec un délai de grâce de 10 ans et un taux d'intérêt annuel de 1% et est destinée au financement du projet de la route circulaire de l'île de Fogo.
Le projet vise à relier l'île de Fogo avec le port et l'aéroport de la ville "Sao Philipe", en vue de faciliter le trafic de marchandises et de personnes à travers l'île.
La Sierra Leone a bénéficié d'un prêt de 10 millions de dollars, remboursable sur une période de 30 ans, avec un délai de grâce de 10 ans et un taux d'intérêt annuel de 1%, en vue du financement du projet de la route Kenema–Koindu, visant à relier les zones de production agricole et minière dans la zone du projet avec les centres de commercialisation.
L'accord avec la République des Seychelles concerne une ligne de crédit en faveur de la Banque de développement des Seychelles, d'un montant de 1,5 million de dollars, remboursable sur une période de 12 ans, avec un délai de grâce de 3 ans et un taux d'intérêt annuel de 4%, visant à financer des petits et moyens projets dans différents secteurs de production.
Le montant accordé à l'île Maurice, d'un montant de 3,10 millions de dollars, va servir au financement du projet de traitement des déchets chimiques et d'autre nature.
Le prêt est remboursable sur une période de 20 ans, avec un délai de grâce de 5 ans et un taux d’intérêt annuel de 3%.
Enfin, la Namibie a signé avec la BADEA un accord de prêt de 12,70 millions de dollars, destiné au financement du projet d’irrigation de Tandjiescoppe, qui vise à la réduction de la pauvreté dans la région, à la diversification de la production agricole et à la pérennisation de la production en terres irrigables, par le relèvement des revenus des familles démunies et la stabilité des habitants dans la région.
Ce prêt est remboursable sur une période de 25 ans, y compris un délai de grâce de 7 ans, avec un taux d’intérêt annuel de 2,5%.
Les engagements de la BADEA en faveur de ces six pays ont atteint, au 31 décembre 2007, un montant total de 332,92 millions de dollars, indique le communiqué de l'institution.
Par ailleurs, les engagements de la BADEA en faveur des 43 pays africains bénéficiaires de son assistance ont atteint, à fin décembre 2007, un montant total de 3.
354,127 millions de dollars américains.
Ces engagements comprennent, outre le financement de projets de développement, les facilités accordées dans le cadre de l’Initiative d'allégement de la dette en faveur des Pays pauvres très endettés (PPTE) et les dons octroyés au titre de l’assistance technique, signale-t-on.

28 janvier 2008 11:56:00




xhtml CSS