Accord gouvernement - syndicat pour sauver l’examen du baccalauréat au Burkina Faso

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Un accord a été signé mercredi entre le gouvernement et le syndicat des enseignants qui va permettre de sauver l'examen du baccalauréat, prévu pour le 21 juin prochain et dont le déroulement était compromis après un préavis de grève des enseignants du supérieur, a-t-on appris de source syndicale.

Le porte-parole du syndicat des enseignants, Boubié Guel, s’est réjoui de la signature de cet accord dont l’objectif est de "sauver l’Université burkinabè".

En début de semaine, les enseignants du supérieur avaient déposé un préavis de grève à compter du 16 juin, avec une plate forme revendicative portant, entre autres,  sur la grille salariale et indemnitaire, les primes de correction du baccalauréat, la revalorisation des fonctions d'enseignants-assistants et d'Enseignants à temps plein (ETP) et des fonctions académiques.

Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Michel Filiga, a rassuré que, selon les termes de l’accord, les indemnités pour la correction du baccalauréat seront appliquées dans l’immédiat, tandis que les autres points de revendication seront mis en œuvre en janvier 2017.

Cette année, 71.712 candidats prendront part à cet examen du baccalauréat.
-0- PANA NDT/JSG/IBA 16juin2016



16 juin 2016 12:36:36




xhtml CSS