Accord entre la Libye et l'Espagne pour le traitement de 30 enfants libyens atteints du Sida

Tripoli, Libye (PANA) - La Libye et l'Espagne ont signé jeudi à Tripoli un accord de coopération relatif à la prise en charge, par l'Espagne, du traitement de 30 enfants libyens atteints de SIDA.

L’accord a été signé par le directeur du département des affaires européennes au comité populaire général libyen des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Ahmed Jaroud, l'ambassadeur d'Espagne en Libye, Luis Garcia Cerzo et la déléguée de la Commission de l'Union européenne, Donata Von Sigsfeld.

Il s'inscrit dans le cadre du mémorandum d'entente, signé le 23 juillet 2007 entre la Libye et l'UE, relatif au règlement de l'affaire des enfants libyens infectés par le SIDA à Benghazi, dans le nord-est de la Libye.

Le directeur du département des affaires européennes a indiqué qu'en vertu de cet accord, l'Espagne prendra en charge les soins médicaux et les frais qui en découlent de 30 enfants libyens atteints du SIDA qui seront répartis entre trois régions d'Espagne, à savoir Madrid, la Catalogne et l'Andalousie.

Il a souligné aussi que cet accord parrainé par l'Union européenne (UE) intervient dans le cadre des excellentes relations existant entre la Libye et le royaume d'Espagne.

L'ambassadeur d'Espagne à Tripoli a précisé que cet accord reflète la volonté de son pays de participer à la mise en œuvre du plan d'action de l'hôpital de Benghazi relatif au règlement de l'affaire des enfants libyens infectés par le virus du SIDA, affirmant que la répartition de ces enfants sur trois régions espagnoles démontre l'implication des gouvernements locaux du pays.

L'UE et la Libye ont signé, le 23 juillet 2007, un mémorandum d'entente dans lequel la partie européenne s'est engagée à apporter le soutien nécessaire aux enfants libyens victimes du SIDA qui pourront bénéficier de soutien, d'assistance et de traitements médicaux à vie dans des hôpitaux européens.

L'UE s'est aussi engagée à accorder aux plus nécessiteux parmi eux une assistance spéciale leur permettant d'accéder aux établissements sanitaires européens.

L'UE se charge également d'assurer la réception, par ses pays membres, des enfants dans leurs hôpitaux, réaffirmant la disposition de la France à équiper le nouvel hôpital de Benghazi et à apporter toute l'assistance nécessaire pour son fonctionnement.

L'UE s'est engagée à poursuivre son soutien dans la lutte contre le SIDA, ainsi qu'à la stratégie libyenne de lutte contre cette maladie et à mobiliser des fonds à ce propos.
-0- PANA BY/FA/AAS/IBA 17dec2010

17 décembre 2010 00:26:00




xhtml CSS