Accord de programme-pays entre la Mauritanie et le PAM

Nouakchott- Mauritanie (PANA) -- Le ministre mauritanien des Affaires économiques et du Développement, Mohamed Ould Nany, a signé cette semaine avec le représentant du Programme alimentaire mondial (PAM) à Nouakchott, Philippe Guyon le Bouffy, un accord de programme-pays entre les deux parties.
Cet accord, indique une source autorisée contactée par la PANA, s'inscrit dans les grands axes du plan-cadre des Nations unies pour l'aide au développement validé en janvier 2002, de même qu'il s'intègre au plan stratégique de lutte contre la pauvreté élaboré par le gouvernement mauritanien.
La nouvelle convention porte sur près de 30 millions de dollars et 61.
000 tonnes de céréales pour la période 2003-2008, soit 5.
000 dollars et 10.
000 tonnes par an, précise la même source.
L'accord programme-pays entre la Mauritanie et le PAM devrait se concrétiser suivants trois axes principaux, à savoir la promotion de la dimension éducation/formation au développement économique, social et culturel, la contribution à la diminution de la malnutrition et le renforcement des capacités de prévention des crises et de réaction face à celles-ci.
Pour le premier volet, l'action de l'organisation mondiale consistera en une aide à l'éducation par le financement de cantines scolaires (51% du volume des ressources).
Concernant l'axe nutritionnel, elle aura pour cibles les groupes vulnérables que sont les femmes enceintes, les femmes allaitant et les enfants de zéro à cinq ans.
Sur ce point l'action se traduira par l'organisation de centres d'alimentation communautaires avec démonstrations culinaires et repas enrichis (13% des ressources) et le travail se fera en collaboration avec les ONG nationales et internationales.
Le troisième axe est lié au développement rural avec deux sous- volets, dont le premier vise des micro-réalisations telles que les barrages, les digues, les puits et les périmètres, alors que le second portera son action sur l'environnement, avec la lutte contre la désertification, la fixation des dunes et le reboisement.
Ainsi il sera organisé des opérations "vivres contre travail", les communautés étant invitées à effectuer un travail à leur propre profit tout en recevant des vivres en échange (36% des ressources).
A signaler que la coopération entre la Mauritanie et le PAM existe depuis 1967.

08 mars 2003 11:20:00




xhtml CSS