Abuja et l'UE vont promouvoir l’engagement des femmes dans les initiatives de paix dans le nord du Nigeria

Abuja, Nigeria (PANA) - Le gouvernement nigérian et l'Union européenne (UE ) ont signé lundi un accord de parrainage d’un montant de 10 millions d'euros  pour promouvoir l'engagement des femmes dans la paix et la sécurité dans le nord du Nigeria en proie aux actes de terrorisme menés par la secte islamiste, Boko Haram.

Le programme sera financé par l'UE, mais sera mis en œuvre par l’ONU Femmes  en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

Ces fonds  permettront de financer divers programmes et projets de développement dans les domaines de la réforme de la gouvernance, de l'eau et de l'assainissement, des droits humains, de la paix et de la sécurité, de l'énergie, du commerce et de l'intégration régionale, du développement du secteur de la santé et de l'appui institutionnel.

Le ministre nigérian de la Planification nationale, Bashir Yuguda, qui a signé l’accord au nom du gouvernement fédéral, a déclaré qu’en reconnaissant  l'instabilité dans le pays et le fait qu’elle affecte les femmes dans les Etats du nord du Nigeria, l'Union européenne a approuvé le programme après avoir consulté la Commission de planification nationale du Nigeria.

M. Yuguda a déclaré qu’en autorisant la convention de financement, le Nigeria est sur la bonne voie pour promouvoir l'engagement des femmes dans la paix et la sécurité dans le nord du pays et que cela va l’aider de manière significative à atteindre ses objectifs de développement.

Le chef de la Délégation de l'Union européenne au Nigeria, Micheal Arrrion, a également indiqué au cours de la cérémonie de signature de l'accord, que les femmes ont été très actives dans la résolution des conflits et dans la consolidation de la paix, mais qu’elles ont rarement été autorisées à participer au processus de paix officiel.

Il a ajouté que même si de grands progrès ont été réalisés, il reste encore un long chemin à parcourir pour parvenir à un monde exempt de discrimination fondée sur le genre.

La ministre de la Femme, Hajiaya Zainab Maina, qui a également assisté à la cérémonie de signature de la convention, a déploré le fait que les femmes soient les plus durement touchées quand il s'agit de questions relatives à la sécurité.

Elle a promis qu’en partenariat avec l'ONU Femmes, les fonds seront  judicieusement utilisés selon les normes de l'UE afin de veiller à ce que la paix retourne dans le nord et dans  toutes les parties du Nigeria.

-0- PANA MON/VAO/AKA/TBM/SOC   24mars2014

24 mars 2014 20:51:13




xhtml CSS