91% des femmes en âge de procréer sont victimes des MGF

Bamako, Mali (PANA) - En 2013 au Mali, 91% des femmes en âge de procréer et 69% des filles de 0-14 ans ont été victimes de mutilations génitales féminines, selon une enquête démographique et de santé (EDS) réalisée au Mali, a appris la PANA lors de la célébration, vendredi à Bamako, de la 14ème édition de la Journée internationale de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines/Excision (MGF/E).

Ces taux de prévalence dont les conséquences affectent la santé sexuelle et reproductive des filles et de la femme, ont amené le gouvernement malien à élaborer un programme national de lutte contre l’excision (PNLE), en collaboration avec les partenaires techniques et financiers, et a mis un accent particulier sur la communication pour le changement de comportement social et la prise en charge des victimes.

La 14 ème édition de la Journée internationale de lutte contre les MGF/E, au niveau national avait pour thème : «une loi contre les violences basées sur le genre (VBG), un facteur de production des droits humains». Le thème international est "Établir un lien solide et interactif entre l’Afrique et le reste du monde afin d’accélérer l’élimination des MGF d’ici 2030».

Cette journée a été instituée par la communauté internationale depuis le 6 février 2003 avec l’appui du Comité africain de lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes à la santé de la femme et de l’enfant.

Son objectif est de renforcer la dynamique aux plans international, régional et national pour l’élimination des MGF.
-0- PANA GT/IS/SOC 11févr2017

11 février 2017 18:46:14




xhtml CSS