800 journalistes tués en dix ans durant l’exercice de leur métier, selon l'ONU

Kinshasa, RD Congo (PANA) - Au total, 800 journalistes ont été tués au cours de la dernière décennie pour avoir voulu couvrir des événements et informer le public, indique un communiqué des Nations Unies publié, mercredi à Kinshasa, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes.

Selon la même source, on enregistre en moyenne un décès par semaine et dans neuf cas sur dix, les meurtriers sont restés impunis.

Dans son message, à cette occasion, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon établit le lien entre la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes, l’accès public à l’information et la réalisation de l’Objectif de développement durable 16 sur la paix, la justice et des institutions efficaces.

Il appelle tous les pays à marquer cette journée, particulièrement là où les journalistes sont menacés.

La date a été choisie par l’Assemblée générale des Nations Unies en mémoire de l’assassinat de deux journalistes français de RFI au Mali, le 2 novembre 2013.

La Résolution 68/163, qui instaure cette journée, condamne toutes les attaques et violences perpétrées contre des journalistes et des travailleurs des médias.

Elle exhorte également les Etats membres à faire tout leur possible pour prévenir cette violence, traduire en justice les auteurs des crimes commis contre des journalistes et des travailleurs des médias et veiller à ce que les victimes disposent de recours appropriés.

Elle demande en outre, aux Etats, de promouvoir un environnement sûr et propice dans lequel les journalistes puissent effectuer leur travail de manière indépendante et sans ingérence indue, ainsi qu’à prendre des mesures précises pour combattre la culture actuelle d’impunité.

L’Unesco, rappelle-t-on, est en première ligne pour mobiliser tous les partenaires afin de mettre en œuvre le Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.
-0- PANA KON/IS/IBA 02nov2016

02 novembre 2016 14:47:20




xhtml CSS